Deux expositions se déroulent simultanément au Musée des maîtres et artisans du Québec. D’une part, celle du Collectif d’artistes latino-américains du Canada (CALAC), dont 11 des membres posent un regard sur le monde. D’autre part, celle de Ralph Maingrette, artiste d’origine haïtienne qui recycle des objets ordinaires pour composer ses œuvres.

L’exposition du CALAC regroupe 11 artistes, originaires pour la plupart d’Amérique du sud. Sous le thème Connotations actuelles: Regards sur notre diversité, les artistes réunis présentent leur vision du monde actuel. Une vision «à la fois apocalyptique dans la représentation catastrophée qu’en fait les médias, et multiple dans ses cultures et sa diversité», tel que le décrit Pierre Wilson, conservateur du musée.

«Nous essayons toujours d’offrir une visibilité à des artistes de la diversité pour mieux leur permettre d’affirmer leur appartenance, indique-t-il. Les artistes qui viennent d’ailleurs arrivent avec leur propre langage. Dans le même temps, ils démontrent l’universalité de l’art.»

L’exposition de Ralph Maingrette, intitulée Eco-design et Re-créations, reprend le principe de recyclage des enfants pour fabriquer des jouets. «Ralph expose des lampes et des bijoux créés à partir d’objets recyclés», précise M. Wilson.

Il faut souligner que cette exposition s’intègre aussi au calendrier d’activités publié dans le cadre du Mois de l’histoire des Noirs, ainsi qu’au Rallye-Expos 2013 de Vues d’Afrique. Ralph Maingrette est lauréat du concours 2013.

L’exposition du CALAC est présentée jusqu’au 17 mars, et celle de Ralph Maingrette  jusqu’au 24 février.

Musée des maîtres et artisans du Québec: 615, avenue Sainte‐Croix; 514 747‐7367; mmaq.qc.ca.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!