Patrick Sicotte/Métro

À l’approche des élections générales du 1er octobre, les candidats s’activent dans leur circonscription. Tout au long de la campagne, Métro vous propose un aperçu des enjeux de chacune des circonscriptions de l’île. Aujourd’hui : Saint-Henri–Sainte-Anne.

Saint-Henri–Sainte-Anne est une circonscription libérale depuis les premières élections qui ont suivi sa création en 1994. La vice-première ministre et ministre de l’Économie du gouvernement de Philippe Couillard, Dominique Anglade, tentera de s’y faire réélire face à des recrues en politique.

Mme Anglade est députée de Saint-Henri–Sainte-Anne depuis les élections partielles de 2015. Elle y avait récolté près de 39 % des voix, suivie de la péquiste Gabrielle Lemieux, qui avait reçu l’appui de presque 30 % de l’électorat.

Cette année, c’est plutôt la Coalition avenir Québec (CAQ) et sa candidate Sylvie Hamel qui semblent être l’opposition principale aux chances libérales, avec 21,3 % des intentions de vote, selon les projections du site Qc 125. Le PLQ dominerait toujours, avec près de 40 % des voix. Le Parti québécois (PQ) et Québec solidaire (QS) se trouvent quant à eux presque à égalité, avec 14 % et 15 % des intentions de vote respectivement.

Tous les candidats de la circonscription, qui recouvre l’ensemble de l’arrondissement du Sud-Ouest, excepté Mme Anglade, sont des recrues.

Les logements abordables au cœur des débats
Selon l’ensemble des candidats, le logement social est l’enjeu clé dans Saint-Henri–Sainte-Anne. La caquiste Sylvie Hamel, tout comme le candidat péquiste Dieudonné Ella Oyono, souhaite notamment travailler avec les groupes communautaires pour la réalisation du projet envisagé à l’ancienne malterie de Saint-Henri, la Canada Malting.

«C’est important que le site ne soit pas réservé à des condos de luxe et que ce soit plutôt remis à la communauté», mentionne Mme Hamel.

D’autres ont plutôt évoqué la nécessité de construire des logements abordables adaptés pour les personnes à mobilité réduite.

«Je veux qu’on adopte une vraie loi à cet effet, qui prévoira notamment des échéanciers précis pour l’adaptation des bâtiments», souligne le représentant de QS, Benoit Racette.

Chose certaine, tous ont à cœur cette problématique et comptent mettre en place des stratégies pour améliorer la situation des personnes plus démunies, qui, selon le profil sociodémographique réalisé en 2016, constituent 36 % des résidants du Sud-Ouest. Rappelons que cette proportion de la population vit avec moins de 20 000 $ par année.

Avec un revenu individuel moyen de 66 000 $, la population du Sud-Ouest se trouve en 92e position sur les 125 circonscriptions québécoises en termes de pauvreté.

Des écoliers aux aînés
L’éducation figure également dans la liste des priorités de plusieurs candidats. Dominique Anglade souhaite d’ailleurs en faire son cheval de bataille. «Mes deux parents étaient professeurs, donc c’est quelque chose qui est extrêmement important pour moi et j’ai pris des mesures concrètes pour aider ceux qui œuvrent dans le domaine», souligne-t-elle, évoquant la construction d’un nouveau gymnase à l’école Saint-Jean-de-Matha, dans Ville-Émard, comme un de ses bons coups.

Pour le candidat du Parti québécois (PQ), Dieudonné Ella Oyono, la situation des aînés est prioritaire. «Ça m’a surpris de voir le nombre de résidences pour personnes âgées dans le Sud-Ouest, dit-il. Il faut prendre soin des aînés et s’assurer qu’ils reçoivent les services dont ils ont besoin.»

Les six candidats ont manifesté leur intention d’écouter les résidants de l’arrondissement afin de cerner les autres enjeux importants qui touchent la circonscription.

Les cafés-citoyens, une initiative de Dominique Anglade au cours de son dernier mandat, ont été mentionnés par une majorité de répondants. Il s’agit en fait de rencontres qui sont organisées avec les résidants des différents quartiers de l’arrondissement afin d’en savoir plus sur leurs préoccupations.

Candidats 2018
Dominique Anglade (PLQ)
Benoit Racette (QS)
Dieudonné Ella Oyono (PQ)
Sylvie Hamel (CAQ)
Caroline Orchard (PCQ)
Jesse Chase (Parti vert)
Steven Scott (NPD-Québec)

Résultats élection partielle 2015
Dominique Anglade (PLQ) : 38,64 %
Gabrielle Lemieux (PQ) : 29,89 %
Marie-Ève Rancourt (QS) : 20,73 %
Louis-Philippe Boulanger (CAQ) : 5,2 %
Jiab Zuo (Parti vert) : 3,68 %
Christian Hébert (PCQ) : 0,8 %

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!