Archives/TC Media Me Johanne Savard, Ombudsman de la Ville de Montréal

En 2014, l’arrondissement de Verdun s’est classé au 10e rang parmi les 19 arrondissements pour le nombre de plaintes formulées auprès de l’Ombudsman de Montréal, soit 25 plaintes sur un total de 1471 dossiers traités.

Les plaintes les plus fréquentes concernaient l’application de la réglementation, le comportement des employés, les travaux publics et le zonage.

Parmi les 25 plaintes enregistrées, 17 ont été référées à la direction de l’arrondissement avant enquête, et deux ont été refusées.

L’ombudsman, Me Johanne Savard, soutient «être le dernier recours, mais dans 80% des cas, les gens passent par nous avant de s’adresser à leur arrondissement, et le directeur général n’est pas informé. Nous lui référons le dossier et la plupart du temps, la plainte se règle à ce niveau et ne nous revient pas».

Trois enquêtes en cours
Me Savard et son équipe ont toutefois mené cinq enquêtes approfondies qui n’étaient pas en lien avec la Charte montréalaise des droits et responsabilités, dont trois sont toujours en traitement.

L’arrondissement a notamment omis de remplacer une haie que les cols bleus avaient dû couper pour effectuer des travaux, et a également endommagé une partie de l’entrée d’un citoyen par accident.

De plus, un résident se serait plaint d’avoir été la cible de harcèlement de la part d’un inspecteur, après avoir reçu plusieurs visites et plusieurs avis d’infraction.

«L’ombusdman n’a pas encore tiré de conclusion concernant ces dossiers», indique Pierre Tessier, chargé de communication.

Une enquête entamée en 2014 a été réglée. Des résidents, dont les cours arrières longent celle d’une école, se sont plaints du bruit excessif qui en émanait les soirs et les fins de semaine lors d’activités spontanées non supervisées. Ils ont également rapportés la présence d’odeurs nauséabondes causées par la présence de conteneurs à déchet.

L’arrondissement avait refusé d’intervenir, et indiqué aux citoyens de s’adresser au Service de police de la Ville de Montréal en cas de bruit.

Après intervention de l’Ombudsman, la cour est désormais verrouillée au départ du personnel de l’école, et n’est plus accessible les soirs et les fins de semaines. Quant aux conteneurs à déchets, ils ont été déplacés loin des résidences. Un suivi sera effectué en au courant de l’année.

Ailleurs

À Montréal, les arrondissements les plus souvent interpellés demeurent à peu près les mêmes que par les années passées, soit le Plateau Mont-Royal avec 83 plaintes, Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce qui en compte 76, Ville-Marie avec 71 plaintes, et Rosemont–La Petite-Patrie, 47 plaintes. Outremont n’a été répertorié qu’une seule fois, Anjou n’a fait l’objet que de trois plaintes.

«Un nombre élevé de plaintes ne signifie pas nécessairement que cet arrondissement ou ce service a une gestion problématique. En raison de leur clientèle particulière ou de leurs caractéristiques, certaines entités sont naturellement plus susceptibles de faire l’objet d’une plainte », souligne Me Savard.

25 plaintes à Verdun

Accès à l’information (1)

Application de la réglementation (4)

Arbre (2)

Communications (1)

Comportement d’un employé (3)

Déchets/Recyclage (1)

Déneigement (1)

Nuisances (1)

Permis (2)

Salubrité et entretien – autres (1)

Stationnement/SRRR/Vignettes (1)

Voirie/Travaux publics (3)

Zonage/Urbanisme/Dérogation (4)

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!