L’Ombudsman de la Ville de Montréal, Johanne Savard, a traité 36 plaintes reliées à l’arrondissement de Verdun en 2015, soit 11 de plus que l’année précédente. Selon elle, l’administration verdunoise fait preuve de bonne foi pour régler les différends avec ses citoyens, bien qu’elle se situe au 13e rang sur les 19 arrondissements par rapport aux nombre de plaintes reçues.

«Verdun fait très bonne figure. On a toujours eu une bonne collaboration, mais encore plus depuis qu’il y a eu un changement de direction de l’arrondissement. Ils vont faire des erreurs comme tout le monde, mais ils ont la volonté de les régler», explique Me Savard.

Des enquêtes sont présentement ouvertes à propos du chantier du nouveau pont Champlain. Un groupe de citoyens s’est plaint des coupes d’arbres abusives aux abords de l’Estacade. D’autres ont déploré le manque d’avis préalable à la fermeture de la piste cyclable.

«C’est difficile parce que l’arrondissement ne peut pas imposer de règles au gouvernement fédéral. Dans nos enquêtes, on a vu qu’il y a des plans de reboisement, mais c’est certain que les arbres et les berges vont être touchés étant donné l’ampleur des travaux», soutient l’Ombudsman.

Le réaménagement de la rue Beurling, sur la terre ferme, fait aussi l’objet d’une enquête. Certains résidents puisqu’ils n’ont plus accès à l’artère depuis la création d’un espace vert, ce qui complique notamment les déplacements pour les services d’urgence.

«Je pense que l’arrondissement n’avait pas pensé à cet aspect avant les travaux, mais on travaille fort pour régler ça», promet Me Savard.

Parmi les plaintes, six concernent les communications de l’arrondissement, quatre des permis et trois les arbres.

Record
Pour l’ensemble de Montréal, l’ombudsman a traité 1 802 dossiers en 2015, un record puisqu’il s’agit de 322 plaintes de plus qu’en 2014. «Le service est plus connu qu’avant. Les plaintes viennent souvent de gens qui ont parlé à d’anciens plaignants», estime Me Savard.

L’arrondissement comptant le plus grand nombre de plaintes reste le Plateau-Mont-Royal, avec un total de 104.

Mme Savard tient toutefois à souligner qu’un nombre élevé de plaintes ne signifie pas nécessairement que l’administration municipale visée a des problèmes de gestion. Certaines plaintes sont non fondées et quelques arrondissements, tout dépendant de leur clientèle, sont plus susceptibles de faire l’objet de plaintes.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!