Emmanuel Delacour/TC Media Vincent Letellier collabore au comité Projet Skatepark Rosemont avec d'autres amateurs de la planche à roulettes.

Après des années de tergiversations, Rosemont – La Petite-Patrie est en bonne voie d’offrir un tout nouveau parc de planche à roulettes d’ici la fin de l’été 2017.

C’est ce que confirme l’administration, qui a procédé en début de semaine à un appel d’offres pour la construction du «skatepark» au parc Père-Marquette. «Les travaux devraient commencer aussitôt que le sol sera dégelé, l’échéancier prévu va de mai à la fin août», confirme France Lebrun, chargée de communication de l’arrondissement.

Il s’agirait donc de la dernière étape dans le projet. En mars 2016, l’administration de Rosemont – La Petite-Patrie avait adopté une dépense de 96 066$ pour l’octroi d’un contrat à la firme BC2 Groupe Conseil pour la réalisation des plans de futures installations.

«Dans l’ensemble nous sommes contents. C’est certain que nous allons suivre le dossier pour voir si on peut s’assurer de quelques détails, mais on est heureux de voir que les choses se passent», insiste Vincent Letellier, fondateur de la boutique Ethernal Skate Films.

Celui-ci siège avec cinq de ses comparses au comité «Projet Skatepark Rosemont» qui depuis près de trois ans se bat pour la création d’installations sécuritaires et à jour.

Les amateurs de planche à roulettes se sont présentés en novembre 2014 devant les conseillers et le maire pour plaider leur cause lors d’un conseil d’arrondissement.

Ils affirment alors que le sol abîmé et granuleux de l’espace au parc Père-Marquette et les modules en plastiques du parc Étienne-Desmartaux rendent les lieux inadéquats pour la pratique du rouli-roulant.

«Ils nous ont écouté dans ce dossier. Quand ils ont présenté les plans du nouveau skatepark (en octobre 2016), ils nous ont informé que ça serait fait en béton plutôt qu’en asphalte, ce qui était une de nos demandes», souligne M. Letellier.

Le comité a suivi les hauts et les bas du dossier durant les dernières années. Le départ en août 2015 de Marc-André Gadoury, conseiller d’Étienne-Desmarteau, des rangs de Projet Montréal cause des remous.

Le politicien était à l’époque chargé du dossier, mais sa transition vers l’équipe de Denis Coderre fait en sorte que le maire de Rosemont – La Petite-Patrie, François W. Croteau décide de reprendre les rênes de la création d’un nouveau skatepark. On annonce à l’époque sa construction en 2016.

La décontamination des sols se trouve aussi dans les roues du skatepark, car le parc Père Marquette se trouve sur une ancienne carrière exploitée comme dépotoir de 1950 à 1975 par la Ville de Montréal.

Avant de construire les installations, l’arrondissement devra donc procéder à une décontamination, par excavation des sols. L’arrondissement assure toutefois que cette procédure est normale dans ce genre de projet et qu’elle est prévue à l’échéancier.

De son côté, le comité assure qu’on suivra le dossier jusqu’à sa complétion pour faire entendre ses demandes aux élus et ainsi permettre aux planchistes de profiter du meilleur skate plaza possible.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus