Graciuseté Les citoyens ont mis la main à la pâte pour créer de nouveaux milieux de vie.

Les citoyens se réapproprient des espaces dans l’arrondissement afin d’en faire des milieux plus agréables et verdis.

L’Oasis Bellechasse et l’Espace Bonheur Masson sont deux projets de places publiques proposés et encadrés par l’organisme à but non lucratif Solon, qui est aussi à l’origine du programme de géothermie dans les ruelles, Celsius.

Lors du conseil d’arrondissement du 4 juin, les élus ont voté en faveur d’une contribution financière de 10 000$ pour chacune des initiatives.

«Cet argent nous permettra d’acheter les matériaux de construction et de faire de l’animation tout l’été. Nous prévoyons déjà un concert le 28 juin sur l’Oasis Bellechasse», affirme Gabrielle van Durme, coordonnatrice pour Solon.

C’est sur la Place Hector Prud’homme, au coin des rues Bellechasse et Saint-Hubert, que s’est mis en branle ce projet. Des citoyens ont profité du beau temps lors de la fin de semaine du 9 et 10 juin pour y lancer les travaux de revitalisation.

Des pots de fleurs et des plantes grimpantes seront installés afin de verdir les lieux. De plus, des bancs et des tables de piquenique encourageront les passants à y prendre un moment de répit.

«Lors de consultations publiques en 2017, les citoyens ont identifié le manque de verdure de lieux de rencontre pour les résidents comme choses qu’ils voudraient améliorer dans leur quartier», souligne Mme van Durme.

Les installations temporaires seront disponibles jusqu’à la fin septembre, pour être ensuite démantelées en prévision de la saison froide.

Rendre l’est de Masson plus convivial
Il n’y a pas que dans La Petite-Patrie que les résidents sont fervents d’espaces publics conviviaux et de végétation.

En effet, les citoyens des alentours de la rue Masson désirent eux aussi insuffler de la vitalité dans leur milieu de vie.

C’est pour cela qu’ils ont ciblé la 14e Avenue, au sud de l’artère commerciale, afin d’y accueillir l’Espace Bonheur Masson.

Jusqu’à présent un stationnement illégal, mais toléré par les agents du Service de police de Montréal, ce cul-de-sac sera désormais interdit aux automobiles, afin d’y établir, là aussi, des bancs, du marquage au sol, des bacs de plantation et d’autre mobilier, qui sera démantelé à la fin de l’été.

Pour ce qui est de l’animation, bien que la programmation ne soit pas encore complétée, on peut s’attendre à y voir passer les tripoteurs de Fruixi tous les vendredis soirs. Des projections de films, des activités sportives avec le Service de loisir Angus-Bourbonnière et des piqueniques avec l’organisme CooPère.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!