Emmanuel Delacour/TC Media À cause d'un manque de personnel, le CLSC de Parc-Extension ne peut plus accueillir les réunions des Narcotiques anonymes.

Faute de personnel dans leur centre local de services communautaires (CLSC), les Narcotiques anonymes (NA) de Parc-Extension se trouveront bientôt sans espace pour offrir leur soutien aux personnes touchées par la toxicomanie.

En effet, selon le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Centre-Ouest-de-l’Ile-de-Montréal, le CLSC ne pourra plus héberger le regroupement à compter du mois de mars, pour des «raisons de sécurité».

Depuis une dizaine d’années, les Narcotiques anonymes se réunissent tous les jeudis lors de leur «Circle Thursday», afin de s’entretenir entre dépendants afin de parvenir à quitter l’enfer des drogues.

Cependant, ils ont récemment été informés qu’ils devront trouver un autre lieu pour tenir leurs réunions d’ici les prochaines semaines.

«Le CLSC de Parc-Extension a avisé le groupe des Narcotiques anonymes qu’il ne pourra plus se réunir dans son établissement à compter du mois de mars prochain. En effet, les réunions sont organisées en soirée et le personnel de sécurité est réduit en dehors des heures de bureau. Le CLSC n’est pas en mesure d’assurer la sécurité nécessaire à la tenue de ces activités externes», explique Carl Thériault, responsable des relations médias pour le CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal.

Toutefois, celui-ci insiste qu’un préavis de quatre semaines a été donné à l’organisme et que  des ressources d’autres partenaires communautaires ont été données au groupe des NA afin de leur donner un délai nécessaire pour retrouver un local.

«À cet effet, des discussions sont en cours», souligne M. Thériault.

Avec des centaines de groupes dans la province et au Canada, chaque section locale formée par des participants des NA est responsable de se trouver un lieu pour tenir ses réunions, informe l’organisme.

«Nous trouvons tout de même cela dommage que la ville ne puisse pas leur trouver un endroit», affirme Nicolas Joubert, responsable des relations publiques pour les Narcotiques anonymes Québec.

Liés aux Alcooliques anonymes, les Narcotiques anonymes offrent gratuitement de l’aide pour permettre aux dépendants d’arrêter de consommer des drogues en utilisant un programme en douze étapes.

L’organisation regroupe plus de 63 000 réunions hebdomadaires dans 132 pays. Les livres et les brochures d’information de Narcotiques Anonymes sont disponibles dans 41 langues et des traductions dans 16 autres langues sont en cours.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!