Les électeurs de Gouin auront l’embarras du choix lorsque viendra le temps de se présenter aux urnes, car 13 de leurs concitoyens ont posé leur candidature pour l’élection partielle qui se déroulera le 29 mai prochain. Voici un résumé de leur parcours et de leurs priorités de campagne.

Coalition Avenir Québec (CAQ)

Benjamin Bélair

Professeur de philosophie au collège Montmorency depuis 2005, il est également consultant en administration publique et secrétaire exécutif de la Commission politique de la CAQ. Il est titulaire d’une maîtrise en philosophie, d’une scolarité de doctorat en philosophie, d’une maîtrise en science politique, d’une maîtrise en administration publique et d’une scolarité de doctorat en administration publique.

Priorités:

  • Remettre de l’argent dans les poches des foyers québécois, notamment en proposant une baisse d’impôt de 1000$ par famille.
  • Encourager l’embauche de nombreux spécialistes dans les établissements scolaires et l’école de 9 à 5 pour que les enfants puissent rester à l’école jusqu’à 17h afin de réaliser leurs devoirs, faire des activités sportives et des activités artistiques.
  • Améliorer la qualité de vie des aînés en centre d’hébergement et assurer qu’ils soient traités avec dignité, qu’ils reçoivent des soins dans de meilleures conditions et qu’ils aient des repas nutritifs et appétissants.

 

Option nationale

Vanessa Dion

Comédienne diplômée de l’École de théâtre de Saint-Hyacinthe (2014) et d’Arts et lettres, profil Théâtre du collège de Valleyfield (2010), elle a récemment fait le choix d’entreprendre des études en science politique à l’UQÀM.

Priorités:

  • Imposer une taxe à la consommation sur les géants des plateformes de diffusion numérique en ligne afin d’aider à financer les artistes et permettre à des joueurs locaux de leur faire concurrence dans des conditions plus justes.
  • Outiller un Québec indépendant pour entamer une transition énergétique et subventionner les industries du développement durable.
  • Instaurer un mode de scrutin proportionnel mixte compensatoire et réformer toutes les institutions démocratiques en profondeur afin de consacrer la souveraineté du peuple et laisser davantage de place, entre autres, aux nations autochtones.

 

Parti conservateur du Québec

Samuel Fillion Doiron

Originaire de Québec, il est titulaire d’une technique en éducation spécialisée et il étudie présentement en enseignement secondaire à l’Université Laval. Il est chroniqueur pour le Prince Arthur Herald.

Priorités:

  • Renforcement du filet social et réduction du fardeau fiscal des plus pauvres.
  • Créer des bons d’éducation universels aux parents.
  • Augmenter les allocations familiales à 100$, par enfant, par semaine.

 

Parti libéral du Québec (PLQ)

Jonathan Marleau

Originaire de la région de Bellechasse et natif de Port-au-Prince, en Haïti, il est actuellement finissant en sciences sociales à l’Université du Québec à Montréal (UQAM), après avoir réalisé une partie de son parcours universitaire à Ottawa en développement international et mondialisation. Il est président de la Commission-Jeunesse du Parti libéral du Québec depuis un peu plus d’un an.

Priorités:

  • Évaluer les différentes formules possibles de résidence avec un ratio aîné/étudiant où les étudiants peuvent se loger à faible coût en échange de passer un certain nombre d’heures avec les aînés.
  • Représenter la voix des citoyens de Gouin auprès de la commission scolaire de Montréal et du gouvernement du Québec pour s’assurer que chaque élève de la circonscription puisse avoir une place dans une école du quartier.
  • Tenir un rassemblement dans le bureau de circonscription, dans un parc public, ou dans un restaurant tous les mois. Un évènement ouvert où les résidents peuvent discuter avec leur député des enjeux locaux.

 

Québec solidaire

Gabriel Nadeau-Dubois

Détenteur d’une maîtrise en sociologie, Gabriel Nadeau-Dubois s’est fait connaître lors de la mobilisation sociale de 2012 comme l’un des porte-paroles du mouvement étudiant. En septembre 2016, avec huit autres personnalités publiques, il fonde le collectif Faut qu’on se parle afin de réfléchir à l’avenir du Québec. Il participe alors à plus de 60 assemblées de cuisine et à plus de 10 consultations publiques dans toutes les régions.

Priorités:

  • Augmenter le nombre de spécialistes dans les écoles primaires et secondaires.
  • Diminuer le ratio élèves/professeurs dans les établissements scolaires.
  • Faire des rénovations écologiques des écoles et réinvestir en éducation.

 

Parti vert du Québec (PVQ)

Alex Tyrrell

Alex Tyrrell a complété un baccalauréat en Sciences de l’environnement à l’Université Concordia. Élu au poste de chef du PVQ à l’âge de 25 ans, il a pris part à la grève étudiante de 2012.

Priorités:

  • Gratuité du transport en commun à l’ensemble du Québec, en plus de sa modernisation, de son électrification et de son développement partout dans la province.
  • Offrir aux électeurs une alternative fédéraliste de gauche.
  • Mettre fin aux mesures d’austérité néolibérales en augmentant l’imposition des riches, des grandes entreprises, des pétrolières et des compagnies minières.

 

Les nouveaux venus:

  • Jean-Patrick Berthiaume, Bloc Pot. Ancien candidat du parti rhinocéros dans Gouin en 2008 et 2011, il propose de participer activement à l’élaboration des lois que le Québec doit adopter d’ici 2018 en ce qui concerne le cannabis.
  • Louis Chandonnet, Parti autonomiste. Ingénieur de formation, ses priorités sont l’optimisation des ressources naturelles, la lutte contre la culture du dénigrement des hommes, le refus des accommodements idéologiques et religieux et la réduction du nombre d’immigrants au Québec à 25 000 par année.
  • Alexandre Cormier-Denis, Parti indépendantiste. Il est le président-fondateur d’Horizon Québec Actuel, un organisme à but non lucratif voué à la souveraineté nationale. Sa plateforme s’oriente autour de l’indépendance du Québec et en opposition au multiculturalisme canadien.
  • Nicole Goulet, Citoyens au pouvoir. Intervenante dans le domaine de la déficience intellectuelle, en toxicomanie et auprès de jeunes délinquants, Mme Goulet propose d’établir des assemblées citoyennes, d’instaurer la démocratie directe et de mettre en place une Assemblée constituante tirée au sort.

 

TC Media n’a pas été en mesure de rejoindre Michel Leclerc, François-Xavier Richard-Choquette et Sébastien Théodore avant la parution de ces lignes.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!