Gracieuseté. Les locaux du CRAC ont été transformés pour mettre en place une épicerie solidaire.

Une nouvelle épicerie solidaire ouvrira bientôt officiellement ses portes dans le quartier, proposant des produits à bas prix tout en brisant l’isolement social.

Le Panier Engagé est le fruit de trois années de travail de la part du Centre de ressources et d’action communautaire (CRAC) de La Petite-Patrie qui en fera le lancement le 12 avril dans ses locaux situés au 6839, rue Drolet.

Dans cet espace de plus de 185 mètres carrés sont déjà mis en place des étalages remplis de conserves, de biscuits, de céréales et ainsi de suite. Ces articles sont vendus aux membres qui pourront y faire leurs emplettes en échange de trois heures de leur temps par mois, et ce peu importe leurs revenus.

«Nous nous sommes inspirés en partie de la Park Slope Food Coop, à Brooklyn, aux États-Unis, qui demande aux gens de donner de leur temps pour un accès à la l’épicerie coopérative», affirme Nathalie Bouchard, directrice du CRAC.

Les membres pourront donc accomplir toutes sortes de tâches, qui ne se limiteront pas à tenir la caisse enregistreuse ou à balayer les planchers.

«Nous voulons être inclusifs et permettre aux personnes avec des limitations physiques ou mentales de prendre part aux activités du CRAC. Celles-ci pourront aussi participer aux manifestations et aux colloques que nous organisons, ou bien faire des retours d’appels. Nous désirons faire de l’épicerie solidaire un lieu de mixité sociale», souligne Mme Bouchard.

Par ailleurs, le service de comptoir alimentaire fourni aux personnes à faible revenu sera peu à peu intégré au Panier Engagé. Les produits réservés au comptoir seront clairement identifiés et les tarifs qui y sont liés resteront les mêmes, mais en rassemblant ses offres de service dans un même endroit, la directrice du CRAC espère briser l’isolement que vivent certains de ses 400 membres actuels.

En plus de vendre des produits non périssables au plus bas prix possible, le centre poursuit pour une troisième année son programme de récupération des fruits et légumes non vendus au Marché Jean-Talon, qui sont par la suite redistribués aux membres. Le CRAC désire inciter certains marchands de la Petite Italie à prendre par cette initiative cette année.

Selon le profil sociodémographique compilé en 2018 par la Ville de Montréal à partir du Recensement canadien de 2016, 18,5 % de la population dans les ménages privés de Rosemont – La Petite-Patrie est en situation de faible revenu, soit 25 250 individus.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!