Marie-Pier Gagné / TC Media Pierre et Jonathan Thivierge, les deux fondateurs de Planitou.

L’application web et mobile Planitou, qui a pour objectif de propulser les services de garde québécois dans l’ère numérique, a été lancée officiellement mardi, dans une garderie du quartier Villeray.

C’est après y avoir travaillé pendant plus de cinq ans que Pierre Thivierge et son fils, Jonathan Thivierge, ont présenté leur outil qui permettra de simplifier l’échange d’information entre les familles et les services de garde. Il s’agit d’un concept unique au Québec.

Composée de six volets et de 22 modules, Planitou est une alternative aux journaux de bord traditionnels mis à la disposition des parents dans la plupart des garderies.

«Dans un contexte où les situations de garde partagée et les familles reconstituées sont nombreuses, Planitou prend tout son sens, car peu importe qui passe prendre l’enfant au service de garde, que son éducatrice se trouve sur place ou non à ce moment, les parents peuvent toujours consulter le journal de bord au travail, en transit ou dans le confort de leur foyer», explique Jonathan Thivierge, cofondateur.

Les créateurs voient en Planitou un outil précieux pour l’implantation de la nouvelle politique de réussite éducative et la Stratégie 0-8 ans du gouvernement provincial, puisque l’application favorise le dépistage précoce de diverses difficultés.

«Divers spécialistes tels que les psychologues, les psychoéducateurs et les orthophonistes ont accès aux renseignements pertinents, afin d’y remédier et assurer la réussite de l’enfant dans son milieu. Ainsi, quand l’étape du service de garde tirera à sa fin, le dossier éducatif Planitou de l’enfant le suivra dans les autres étapes importantes de son évolution», souligne M. Thivierge.

Plusieurs volets
Plus concrètement, l’application permet de conserver à un seul endroit l’ensemble des informations et des documents liés au développement de l’enfant dès son entrée en service de garde.

En plus de pouvoir y lire le résumé de la journée de leur enfant, les parents peuvent utiliser le volet éducatif pour effectuer un suivi rigoureux du développement de leur progéniture.

«À titre d’exemple, le journal des observations permet de rapatrier à un seul endroit l’ensemble des informations par les différents intervenants qui accompagnent l’enfant dans son évolution, incluant la liste des nombreux accomplissements qui indique aux parents les nouvelles habilitées développées par leur enfant», continue M. Thivierge.

Il est donc possible de partager tout document relatif à l’évolution de l’enfant sur la plateforme, puis le conserver pour référence ultérieure.
«Au besoin, des spécialistes pourront être autorisés à y accéder et à y ajouter des fichiers tels que leur évaluation et leurs rapports», affirme-t-on.

Optimistes
Moe Bechichi, propriétaire de l’Académie l’Escargot, sur la rue Villeray, a rendu Planitou disponible aux éducatrices et aux parents de sa garderie l’an dernier.

«C’est un gros succès auprès de nos parents, mentionne-t-il. C’est plus facile, plus convivial et plus complet qu’un journal de bord papier. Nous sommes dans une époque où la technologie prend beaucoup de place, les gens sont à l’aise avec cela. Une application comme Planitou les rejoint directement.»

Mylène Théroux, directrice adjointe du centre de la petite enfance (CPE) Tortue têtue, est allée dans le même sens.

«On l’utilise depuis notre ouverture en 2015, parce qu’on s’était donné un objectif de gestion durable, explique-t-elle. On ne voulait pas de journaux de bord imprimés, par souci écologique. Finalement, autant les éducatrices que les parents adorent ça.»

De son côté, Amélie Massé, psychoéducatrice, s’est dite enthousiaste à la mise en marché d’un tel outil.

«Quand je l’ai découvert, j’ai trouvé ça impressionnant, décrit-elle. Ce sera un outil vraiment pratique pour tous les professionnels qui oeuvrent autour des enfants. Ça nous permettra de faire des suivis plus serrés et de suivre l’évolution de l’enfant.»

L’application Planitou est actuellement disponible, mais une nouvelle version plus complète sera mise à la disposition du public l’automne prochain. Elle sera disponible dans plusieurs langues.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!