Getty Images

[Le prince Philip a depuis annoncé son retrait de la vie publique.]

Les plus hauts responsables de l’entourage de la reine d’Angleterre ont convoqué une réunion d’urgence dans la nuit de mercredi à jeudi pour tout le personnel du Palais de Buckingham, à Londres, rapporte le Daily Mail.

Un employé de Buckingham a cependant assuré plus tard jeudi matin à l’Associated Press qu’il n’y avait «aucun motif d’inquiétude». Il a ajouté que ce genre de réunion pouvait être organisée de temps en temps.

«Il n’y a aucune raison de s’inquiéter», a également déclaré une source haut placée à une autre agence de presse, Reuters.

La nouvelle, finalement rendue publique jeudi matin, concernait le Prince Philip, qui cessera ses engagements publics à partir de l’automne prochain.

Une nuit de spéculations
De son côté, le correspondant royal de la BBC, Peter Hunt, a précisé que ce type de réunion interne avait lieu une fois par année.

Le Daily Mail avait fait savoir que les domestiques des résidences royales de partout au Royaume-Uni avaient été rappelés dans la capitale. L’officier supérieur de la Maison royale, Lord Chamberlain, les a rencontreré jeudi matin en compagnie du bras droit d’Élisabeth II, le secrétaire privé Sir Christopher Geidt, toujours selon le tabloïd britannique.

Aucune explication officielle n’avait été fournie pour cette convocation. Les médias britanniques se sont rassemblés devant le palais royal jeudi matin en attente d’une annonce officielle.

Le sujet a rapidement enflammé les médias sociaux, alimentant toutes sortes de spéculations non fondées.

La reine Élisabeth II est récemment revenue à Buckingham à la suite d’une visite effectuée à Windsor pour Pâques. Elle a rencontré mercredi la première ministre Theresa May pour officialiser la dissolution du Parlement et le début de la campagne pour les élections du 8 juin. Le prince Philip, quant à lui, a participé mercredi à un événement au Lord’s Cricket Ground de Londres.

La reine Élisabeth et le prince Philip sont respectivement âgés de 91 et 95 ans.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!