BARCELONE, Espagne — L’Union européenne a prévenu vendredi qu’elle n’a aucune intention d’intervenir dans le conflit entourant l’organisation d’un référendum sur l’indépendance de la Catalogne, dans le nord-est de l’Espagne.

Deux dirigeants régionaux, le président catalan Carles Puidgemont et la mairesse de Barcelone Ada Colau, avaient tous deux demandé, lors d’entrevues accordées à l’Associated Press, l’intercession de l’UE pour rompre l’impasse politique concernant l’organisation du vote.

Le président du Parlement européen, Antonio Tajani, a toutefois déclaré vendredi, lors d’un sommet européen en Estonie, qu’il s’agit d’un «problème espagnol et nous ne pouvons pratiquement rien y faire. C’est un problème de respect des lois espagnoles que les Espagnols doivent régler».

M. Tajani a ajouté que l’UE appuie le gouvernement espagnol «puisque d’un point de vue juridique, Madrid a raison».

L’UE a déjà prévenu que la Catalogne sera expulsée du bloc si elle se sépare de l’Espagne, et qu’elle devra soumettre sa candidature pour y revenir — un processus long auquel n’importe quel membre de l’UE peut opposer son veto.

Un porte-parole du gouvernement espagnol a déclaré vendredi que les leaders catalans subiront des «conséquences» s’ils vont de l’avant, ce dimanche, avec un scrutin qui a été bloqué par la Cour constitutionnelle. Les dirigeants catalans, pour leur part, ont annoncé que 60 pour cent des quelque 5,3 millions d’électeurs admissibles se prononceront dimanche, en dépit des efforts de Madrid.

Par ailleurs, des tracteurs décorés du drapeau catalan ont défilé lentement dans les rues de Barcelone, vendredi, en appui à l’organisation du référendum. Plusieurs passants se sont arrêtés pour les applaudir.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!