AP

BAGDAD — Les forces irakiennes ont retrouvé une quarantaine de corps, dont ceux de femmes et d’enfants, dans une fosse commune à Ramadi, à l’ouest de Bagdad.

Cette ville a récemment été reprise aux militants du groupe armé État islamique. Un porte-parole du ministère de l’Intérieur a dit que la fosse contenait les corps aussi bien de civils que de policiers. Ramadi est la capitale de la vaste province d’Anbar.

Elle était tombée entre les mains du groupe djihadiste en mai 2015. Il pourrait s’écouler plusieurs semaines, voire plusieurs mois, avant que les victimes ne soient identifiées, mais le groupe armé se vante fréquemment d’avoir massacré des chiites et d’autres adversaires.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!