Pierre Brassard | www.pierrrebrassard.com Dans le désordre du métro, elle met en place ses idées.

Chaque mardi, la journaliste et animatrice Julie Laferrière et l’humoriste, animateur et illustrateur Pierre Brassard posent un regard original sur les usagers du transport en commun.

La ligne verte du métro, direc­tion Angrignon. C’est vendredi, il est 16 h 30.

Elle a 40, 45 ans peut-être. Sur ses genoux est posé un sac à main mou. Sur ce dernier, une mallette vacillante lui sert de bureau portatif. Elle y a déployé une carte de souhaits et semble perdue dans ses pensées.

Dans le désordre du métro achalandé, elle met en place ses idées. Elle a oublié, hier soir, d’écrire son mot et doit maintenant formuler des vœux sincères à ce que j’imagine être une amie qu’elle n’a pas vue depuis au moins quatre ans et qui, depuis, a eu un enfant.

«Tout le bonheur du monde à toi et à ta petite famille.» Non. Ça ne va pas. C’est son anniversaire qu’on célèbre, pas son accouchement. Et c’est justement pour la sortir de sa routine que ses copines l’invitent, ce soir, au restaurant.

«Bon anniversaire à toi, sur qui le temps n’a aucune prise.» Oui, ça, c’est mieux. Et au nombre de petits pots de crème qu’elle utilise, ça lui ferait sûrement plaisir.

Deux stations ont défilé, et la dame n’a toujours rien écrit. Peut-être que cette carte est en fait destinée à une camarade de bureau dont c’est aujourd’hui la dernière journée. L’entreprise pour laquelle elle se dévoue depuis de nombreuses années lui offre une promotion exceptionnelle. Les collègues lui organisent un 5 à 7, car elle part demain avec son mari vers sa nouvelle vie dans les bureaux de Paris.
On souhaite quoi à quel­qu’un qui a déjà tout? se demande la femme, peu inspirée.

Elle se dit alors qu’on souhaite que ça continue et que cette existence, aussi belle ou imparfaite soit-elle, lui permette de voir enco­re de nombreuses cartes de Noël, de départ, de retour, de naissan­ce ou d’anniversaire s’écrire.

Parce que des souhaits, ce sont autant de petites tapes colorées dans le dos, de caresses de papier ou de baisers soufflés à l’oreille qui font du bien à lire dans des moments importants de nos vies, et à relire pour nous réchauffer par temps plus froid et plus gris.

Aussi dans Hors du commun :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!