Mise à jour (4 août): Au moment d’écrire cet article, aucun permis n’avait été émis pour la tenue de cet événement. Slide de City aura finalement lieu au Parc olympique le 15 août. À noter que les articles qui parlaient de ce projet en mai affirmaient que la glissade aurait lieu dans les rues de Montréal, ce qui ne semble pas être le cas.

Mise à jour (21 mai): Un représentant de Slide the City a finalement répondu au courriel qui lui avait été envoyé mardi. Il affirme que l’événement se tiendra les 15 et 16 août sur un terrain privé, malgré le fait que le site de l’événement promet de pouvoir glisser en pleine rue. Selon lui, Slide the City n’a donc pas à demander d’autorisation à la Ville pour tenir son événement. Il n’a pas voulu expliquer pourquoi la page Facebook de l’événement a été retirée, ni pourquoi la date a été retirée de la page web de Slide the City (elle a été rétablie depuis).

L’idée nous semble bien bonne: installer une géante glissade d’eau de 300 mètres sur une pente en plein coeur de Montréal, pour que les gens puissent glisser au soleil tout en admirant leur ville.

C’est le concept derrière Slide the City, qui débarquerait en ville le 15 août, comme l’ont annoncé en grande pompe plusieurs, plusieurs (plusieurs) médias (Un de ces articles a généré pas moins de 55000 interactions sur Facebook).

Or, voici le problème: en date du 20 mai, ni la Ville, ni l’arrondissement Ville-Marie (où l’événement aurait vraisemblablement lieu) n’ont reçu de demande d’autorisation pour la tenue d’un tel événement.

Il y a un assez gros fossé entre «nous VOULONS installer une glissade d’eau géante à Montréal» et «nous ALLONS installer une glissade d’eau géante à Montréal.» Sans l’autorisation de la Ville, impossible de changer un «voulons» en «allons».

Et les organisateurs n’en ont même pas encore fait la demande. Étrange.

L’inspecteur viral a eu la puce à l’oreille lorsqu’il a cliqué sur la page Facebook de l’événement et a fait face à un beau petit 404 (page introuvable):

capture-d_ecc81cran-2015-05-19-acc80-17-13-18

Même chose pour la page de l’événement sur le site de la compagnie. On annonce «coming soon» (à venir bientôt)… Mais on ne parle pas du 15 août.

L’inspecteur trouvait ça louche aussi que l’événement ne fasse l’objet d’aucune annonce de la Ville. Habituellement, la Ville aime bien faire la promotion de fêtes ou d’événements susceptibles d’intéresser les citoyens.

Les promoteurs ont-ils annoncé l’événement de façon hâtive, pour ensuite se rétracter?

Il semble que oui.

En consultant l’événement Facebook en version archivée (tout est permanent sur l’internet, rappelez-vous), l’inspecteur a pu trouver le promoteur qui veut organiser cet événement.

«Le lieux (sic) n’est pas encore dévoilé et les autorisations pas finalisées, mais tout s’alligne (sic) assez bien», a-t-on répondu par courriel lorsque l’inspecteur a demandé plus de détails sur l’événement.

Mais voilà, ce qui gâche vraiment le party, c’est quand on contacte la Ville (les premiers à contacter lorsqu’on entend qu’un événement dont personne n’a entendu parler pourrait avoir lieu à Montréal), et qu’on se fait répondre:

«En date du 13 mai 2015, aucun projet n’avait été déposé à l’arrondissement ou à la Division des événements publics de la Ville en vue de cet événement.» Vérification faite par la Ville, rien n’a changé depuis cette date.

Ah. Bon. Bouh.

Peut-être que l’événement aura lieu, mais pour le moment, il n’y a absolument rien d’officiel.

Désolé.

La représentante du promoteur n’a pas retourné le courriel que nous lui avons envoyé pour demander des explications.

Aussi dans Inspecteur viral :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!