Getty Images Joe Morrow

En ce début de Jeux olympiques, qui sont franchement sans intérêt avec pas de joueurs professionnels de la Ligne nationale de hockey, je suis tombé sur le livre Halte aux jeux! publié par le généticien Albert Jacquard en 2004. Super hasard, car je me cherchais des arguments à offrir à mon entourage, qui s’apprête à s’encabaner dans sa cabane au Canada pour les deux prochaines semaines. Mais surtout, j’y ai puisé l’idée d’une amélioration considérable à apporter à la LNH: cesser de compter les buts.

Dans son livre, Albert Jacquard feele audacieux. Il propose une nouvelle charte afin d’accoucher d’un olympisme humaniste. Parmi les solutions potentielles, il prône l’abandon des podiums et des classements par pays. L’amateur de JO en vous a sans doute envie de le traiter de vieux schnock, mais sachez d’abord qu’il n’est pas vieux, mais décédé il y a cinq ans, et que l’idée de mettre fin à la compétition de tous contre tous et de la remplacer par l’idée de se mesurer à autrui afin de s’améliorer – et non pas pour lui ravir son titre de champion – mérite qu’on s’y arrête deux secondes.

Ah, mais l’idée de la compétition, ça remonte aux théories de Darwin, lui qui nous a appris que, dans la nature, c’est le règne du plus fort et que, dans la culture, ça fonctionne sans doute pareil. Ben justement, peut-être pas. Des biologistes français ont d’ailleurs fait paraître l’an dernier l’ouvrage intitulé L’entraide: L’autre loi de la jungle et ils soulignent que, dans la nature, y a beaucoup plus d’entraide qu’on le pense. Le maudit problème, c’est qu’avec le libéralisme économique, on a choisi de ne retenir que la compétition et on a fait de la main invisible du marché, cachée dans un gant de hockey, une loi naturelle.

Or, si, à l’image de ce que proposait Albert Jacquard pour les JO, on cessait de comptabiliser les buts et les victoires dans la LNH, se pourrait-il que les joueurs joueraient avec les mains moins serrées sur leur bâton et que les deux points deviendraient sans importance? On jouerait désormais pour le fun, le hockey deviendrait un sport de démonstration, voire un sport non compétitif et surtout, on aurait une autre conception de l’excellence : celle de la juste mesure et du bien-être, comme dans le bon vieux temps de l’Antiquité.

Mettre ainsi fin à une logique visant le dépassement de soi pour la remplacer par une logique visant l’accomplissement de soi, ça permettrait à des gars comme Joe Morrow de se satisfaire d’avoir atteint la LNH plutôt que de jouer au défenseur-capable-de-la-mettre-dedans alors qu’il n’est pas capable de viser le net.

Puis, en mettant fin au classement, on pourrait attribuer la Coupe Stanley à tour de rôle, par ordre alphabétique. J’appelle Ron lundi soir pour lui jaser de ça. Il va être ben content, parce qu’il commence clairement à manquer de sujets.

Aussi dans Le Sportnographe :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!