Dans la catégorie «phrases que je ne pensais jamais rédiger de toute ma vie», ce titre se mérite la médaille d’or.

Selon un article du Alberta Times, un bar de Winnipeg aurait été contraint d’interrompre un «spectacle érotique» et même de fermer ses portes, puisque toutes ses danseuses nues ont contracté la diarrhée… et, comment dire?.. En ont expérimenté les symptômes les plus odorants sur scène, devant les clients.

Des crevettes périmées seraient les coupables.

Je résumerai le texte en une citation marquante, digne des témoignages les plus poignants: «Les talons hauts et la diarrhée, ça fait un mauvais mélange».

(J’ai juste ajouté la citation pour l’image mentale, parce que je n’ai pas envie d’être la seule à la subir.)

Mais l’histoire est fabriquée de toute pièce.

L’article est repris mot pour mot d’un texte (encore plus viral) publié sur le site de fausses nouvelles Border Herald, qui date de mai. La seule différence? L’histoire, cette fois-ci, se serait déroulée en Floride.

Comme plusieurs autres sites de fausses nouvelles (attention: je ne parle pas des sites satiriques), il n’est indiqué nul part que les «articles» sont inventés.

Tout comme le journal Alberta Times, qui n’existe pas. Contrairement à ce que la section «À propos» de son site internet prétend.

Je ne veux plus jamais avoir à prouver qu’une telle histoire est fausse.

Soyez vigilants!


Suivez le Métroscope sur Twitter et Facebook

Aussi dans Métroscope :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!