En attendant de pouvoir créer un bottin un peu plus étoffé, je vous présente une petite liste non exhaustive des sites web francophones dont les nouvelles plus que douteuses sont abondamment partagées au Québec.

Il était temps.

Cette liste sera constamment mise à jour, et je compte sur vous pour m’envoyer vos suggestions d’ajouts. N’hésitez pas à me proposer des sites, j’irai y jeter un coup d’oeil.

Tous ces sites web ont une présence importante sur Facebook. Cette liste vaut donc aussi pour leurs différents comptes sur les réseaux sociaux.

Dernière chose: ça ne vaut pas la peine de m’envoyer de «vraies nouvelles» publiées par les pages web présentées ci-bas. Si elles publient une majorité de fausses nouvelles (quelques articles véridiques peuvent donc s’y retrouver), elles se retrouvent dans la liste.

Nouvelles et actualité

  • lesmoutonsrebelles.com
  • dreuz.info
  • stopmensonges.com
  • wikistrike.com
  • medias-presse.info

Ce qu’il faut surveiller:

Les sujets présentés sur les journaux en ligne sérieux devraient être variés et ce, même s’il s’agit d’un média spécialisé. Si vous vous rendez compte qu’on ne parle que d’événements reliés au même sujet (les réfugiés, par exemple), méfiez-vous. Les images des sites douteux sont plus souvent qu’autrement très choquantes. La couverture journalistique doit être objective, présenter les opinions des deux partis, et faire intervenir des sources crédibles.

Et attention aux mentions de «réinformation», ça n’annonce jamais rien de très objectif.

Science et conspirations

  • nouvelordremondial.cc
  • mondialisation.ca
  • espritsciencemetaphysiques.com

Ce qu’il faut surveiller:

Le conseil précédent vaut aussi pour les sites scientifiques: si le site privilégie un sujet en particulier (par exemple, le climat), il faut se méfier.

Ici, on redouble de prudence lorsque vient le temps de vérifier la crédibilité des experts cités. Leurs opinions personnelles ne devraient pas être perçue comme des faits. Quel est leur parcours scolaire? Leurs recherches/analyses sont-elles validées par des pairs? Les conclusions des études menées sont-elles semblables à d’autres études menées dans le même domaine? Et, s’il s’agit d’une étude faite sur une population X: combien de personnes ont-elles été sollicitées?

Et puis, entre nous, si la majeure partie des images qu’on peut y retrouver ressemblent à ça, sortez de là :

Viral et sensationnaliste

  • ayoye.com
  • tweebuzz.net

Ce qu’il faut surveiller:
Souvent, les sources citées par ces sites sont des pages web qui appartiennent au même propriétaire. Et parfois, il s’agit de textes carrément copiés de sites américains de fausses nouvelles. Ce sont aussi les nouvelles les plus faciles à débusquer: une petite recherche d’image inversée sur google et, la majeure partie du temps, le tour est joué.

Santé et bien-être

  • sante-nutrition.org
  • eddenya.com
  • vietonique.com
  • protegetasante.net
  • sain-et-naturel.com
  • avortement.net
  • santenatureinnovation.com

Ce qu’il faut surveiller:
Les mentions légales qui se trouvent soit en bas complètement du site internet, ou dans une page distincte. Si vous lisez «à usage éducatif seulement» et «nous ne sommes pas médecins et nous ne prétendons pas l’être», courrez. Courrez loin (vers un hôpital où un médecin qualifié pourra vous soigner, par exemple).

Ça vaut aussi la peine de faire un tour sur les sections des sites qui nomment les membres de l’équipe, de vérifier leurs études, leurs antécédents et, surtout, s’ils existent bel et bien.

Quelques conseils en vrac

Attention aux sites et aux pages du genre «Conneries Québec», «Spotted», etc. Bien que leur contenu n’est pas souvent sérieux et ne s’adresse pas à un public qui cherche à y consulter les dernières actualités, quelques généralités assez dangereuses peuvent s’y glisser.

J’ai aussi décidé d’exclure les pages Facebook des groupes d’extrême-droite (à la Pegida, Québécois de souche et autre), parce que la liste serait beaucoup trop longue si je les avais laissés.

(En passant, merci de me faire confiance et de m’envoyer vos liens louches. J’aime beaucoup vous parler.)

*Cette liste exclut tout site satirique.

Soyez vigilants!


Suivez le Métroscope sur Twitter et Facebook

Aussi dans Métroscope :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!