Une rumeur ou une fausse nouvelle à me signaler? Écrivez-moi sur ma page Facebook.


Attention: cet article sera mis à jour au courant de la journée.

Nouvelle tragédie, nouvelles rumeurs.

Voici des fausses nouvelles qui circulent à propos de l’attaque sanglante à Las Vegas lundi.

Un groupe antifa a revendiqué l’attaque

Dreuz.info (ici, l’article a été partagé par Pegida Québec) y va fort avec cette déclaration: l’auteur de la fusillade, Stephen Paddock, est «une ordure gauchiste au lourd passé démocrate et anti-Trump».

«L’article» n’amène aucune preuve, aucun nom. Juste le fait que puisque la fusillade visait un festival de country, musique appréciée par les conservateurs, l’auteur de la fusillade est certainement de la gauche. Et visait certainement ceux qui ont voté pour Donald Trump.

«Quand des crimes abjects comme celui-là se produisent, dans neuf cas sur dix, l’auteur est musulman, dans un cas sur dix, il est gauchiste. Très rarement, c’est un néo-nazi. Ce n’est jamais un conservateur», ajoute l’auteur. Cette déclaration n’est appuyée par aucuns faits et statistiques crédibles.

En fait, c’est carrément le contraire.

Une enquête du Center for Investigative Journalism a démontré que les actes de terrorismes en sol américain étaient plus souvent perpétrés par des membres de l’extrême droite américaine que par des islamistes ou des gauchistes:

Les poursuites pénales ont pourtant tendance à viser les gauchistes et les islamistes, plutôt que les membres de l’extrême droite:

Pour consulter l’étude, cliquez ici.

Plusieurs autres médias de droite ont aussi privilégié la théorie selon laquelle le suspect faisait partie d’un groupe antifasciste. La plupart des articles ont été supprimés, puisqu’ils se basaient sur des informations reprises ou fabriquées par des trolls, selon lesquelles l’auteur serait Geary Danley, un homme ouvertement de gauche dans ses publications Facebook.

L’auteur de la fusillade était converti à EI

Le groupe armé État islamique a revendiqué l’attaque: le suspect se serait converti récemment. Le FBI dément la déclaration, en confirmant que l’auteur de la fusillade n’a «aucune connexion avec un groupe terroriste international».

Les témoins de l’attaque sont des acteurs

Il faut s’attendre à l’entendre après chaque tragédie, celle-là: les victimes ou les témoins aperçus à la télévision sont des acteurs.

Selon plusieurs adeptes des théories du complot, les tragédies de Sandy Hook, Manchester, Aurora et Orlando seraient des mises en scène. Las Vegas aussi, selon leur logique. Des «crisis actors» seraient donc embauchés pour rendre l’histoire crédible. D’habitude, l’argument principal veut que ces fusillades soient orchestrées dans le seul but de rouvrir le débat sur le port d’armes à feu aux États-Unis.

Dans la capture d’écran plus haut, quelle est la «preuve» que la femme interviewée par un journaliste de Fox News est une actrice? Elle ricane après ses phrases. Une preuve «béton», selon les complotistes, qu’elle n’est qu’une mauvaise actrice.

Le rire est souvent perçu comme un signe de nervosité, une réaction normale pour une personne en état de choc, avancent des psychologues.

Sam Hyde est responsable de l’attaque

Sam Hyde est un humoriste américain qu’on accuse d’avoir perpétré tous les attentats et fusillades qui se sont déroulés depuis 2015. Il est derrière la chaîne Youtube MillionDollarExtreme. Il n’est pas un meurtrier.

On doit l’omniprésence de Sam Hyde aux trolls de 4chan (qui sont derrière la fabrication de fausses preuves sur le vrai auteur de la tuerie de Vegas) qui s’acharnent sur son cas.

«Sam Hyde is the shooter» (Sam Hyde est le tireur) est un meme qui circule depuis 2015, environ. Vous l’aurez deviné: le meme consiste à accuser Hyde d’être l’auteur d’attaques. Ceux qui le publient en pleine connaissance de cause savent parfaitement que leur publication sera partagée par des internautes en quête d’information sur un événement tragique.

J’ai écris un article détaillé sur le «canular Sam Hyde», je vous invite à le consulter.

Il ne faut pas oublier que l’enquête est toujours en cours. Ne partagez que les détails confirmés par les autorités.

Soyez vigilants.


Suivez le Métroscope sur Twitter et Facebook

Aussi dans Métroscope :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!