Saviez-vous que l’administration municipale  montréalaise utilisait encore les disquettes 3½ po? Pour les plus jeunes qui ne savent peut-être pas de quoi il s’agit en voici une photo.

C’est Marc-André Gadoury, l’un des élus de Projet Montréal dans Rosemont qui a relevé cette absurdité lors du dernier conseil municipal. En épluchant un contrat d’architecture et d’ingénierie octroyé par la Direction stratégie et transactions immobilières, il est tombé sur ces paragraphes dont voici une capture d’écran (photo).

On s’entend que c’est très probablement une erreur. Du moins on espère, car le matériel informatique de la Ville a beau être vieillissant, demander des documents sur disquette, c’est un peu comme retourner à l’âge de pierre de l’informatique. Encore plus avec la mention dans le contrat du logiciel Autocad 13 qui date de 1994.

Mais c’est une erreur malvenue pour 2 raisons d’après M. Gadoury:

1. À l’heure où les firmes de génie-conseil en mènent un peu trop large, ce genre d’erreur renforce l’impression que les fonctionnaires municipaux sont des amateurs.

2. Ça donne l’impression qu’à la Ville personne ne relit les contrats?

Ceci dit il y a peut-être une explication, alors j’ai envoyé un télégramme à la Ville et j’attends leur réponse par pigeon voyageur sous peu…

AJOUT:
Après vérification, il s’agit d’un contrat type de la Ville, comme il en existe des centaines dans la base de données. Mais on ne les mets pas constamment à jour, car cela prendrait trop de temps.

«Tous les fournisseurs de la Ville savent de façon implicite que les informations peuvent être fournies sur le support approprié. Actuellement ce serait une clé USB ou un CD», indique un porte-parole de la Ville.

Il précise aussi que le service en question utilise Autocad 2008 et qu’une nouvelle version du contrat sera disponible au printemps.

Aussi dans Montréal sous observation :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!