C’est l’un des courriels les plus étranges qu’on ait reçu dans la boîte courriel du journal Métro récemment. Tellement étrange qu’il n’a finalement pas terminé dans la corbeille et qu’il fera l’objet du billet de blogue que voici.

En gros quelqu’un a créé une page sur Kickstarter pour faire appel à la générosité de la population et récolter 25M$ pour construire une piscine aux standards olympiques au centre-ville, à l’image du Schwimm und Sprunghalle de Berlin. Oui, 25 avec six zéros qui suivent: 25 millions!

Ce quelqu’un s’appelle Guillaume Le Nigel. Le premier courriel que je lui ai envoyé était à peine aimable et pouvait se résumer ainsi: WTF (What the fuck!), ce qui donnerait ici: CQLRM (C’est quoi le rapport, man?!).

Voici sa réponse: «[…] Je suis aussi un passionné de natation et d’architecture. J’ai habité Berlin et Paris, où l’offre de piscine est exceptionnelle. Ces deux villes comptent plusieurs piscines de 50m accessibles dans de larges plages horaires. À Montréal, il n’y a que trois piscines de 50m accessibles au public, toutes mal situées: CEPSUM, Parc olympique et Centre Claude Robillard. Le mantrat à la Ville est de favoriser les groupes scolaires et les familles. Je crois que les Montréalais seraient heureux de pouvoir aller faire des longueurs sur l’heure du lunch, ou bien jusqu’à 1h du matin tous les jours. Denis Coderre a lancé une vaste consultation afin de revoir totalement la vocation et l’aménagement de la rue Sainte-Catherine, ce projet en ferait partie.»

Accessoirement, il veut aussi faire connaître Kickstarter au Québec, un des sites de sociofinancement les plus connus dans le monde. Ça fonctionne ainsi: vous avez un projet? Vous le présentez sur le site internet et les internautes vous font des dons. Si vous atteignez vos objectifs dans les délais prévus, ces derniers seront débités et vous recevrez votre argent (moins la commission).

Récolter 25M$ paraît toutefois hautement improbable. Sachant que la population qui vit, travaille ou passe au centre-ville régulièrement est d’environ 150 000 personnes. Sachant que 14% des francos et 23% des anglos pratiquent la natation (des chiffres optimistes à mon avis), cela signifie que le bassin de donneurs est d’environ 25 000 personnes. Il faudrait donc que chacun d’eux donne 1000$!

Bien sûr avec l’histoire récente du gars à la salade de patates, il ne faut jurer de rien. Pour ceux qui auraient raté cet épisode, un internautes est arrivé à collecter 55 500$ pour atteindre son objectif de cuisiner une salade de patates. Les donateurs devaient en échange en recevoir une portion… 55 500!!!!

Plus sérieusement, il y a aussi Neil Young avec son projet Pono qui a récolté 6,2M$ pour développer un système digital de musique équivalent au rendu en studio.

Personnellement, je ne donnerai pas un sou pour avoir une piscine olympique au centre-ville. Par contre, je vais suivre ce dossier car il se pourrait que les Montréalais aient à faire appel à Kickstarter rapidement si Denis Coderre refuse de financer la poursuite des activités de Bixi.

Et là, je suis sûr que beaucoup plus de monde serait prêt à mettre la main à la poche… en même temps, j’ai peut-être un parti pris: je hais la natation, mais j’adore le vélo!

Aussi dans Montréal :

blog comments powered by Disqus