SIRQ La maison ci-dessus a été mise en vente à 27 M$. Au rôle d'évaluation, elle est évaluée à 8,7 M$.

À quasiment chaque conseil municipal, lors de la période de questions du public, le citoyen Michel Benoit fout en rogne le président du conseil, ainsi que plusieurs élus de l’équipe Tremblay. Il finit presque irrémédiablement par se faire jeter dehors.

Ses principaux chevaux de bataille: la mauvaise gestion (selon lui) de BIXI et le fait (toujours selon lui) que les grosses cabanes de riches Montréalais sont sous-évaluées et donc qu’ils paient moins de taxes qu’ils ne le devraient.

Le problème avec cet ancien conseiller municipal c’est que sur la forme, il est colérique et il dérape trop souvent. Mais sur le fond, il pose des questions intéressantes. Aujourd’hui, il nous revient avec une petite analyse de son cru.

Pour ce faire, il s’est basé sur le top 10 des maisons les plus dispendieuses actuellement en vente à Montréal qu’a publié mercredi le journal 24 Heures. L’article est intéressant, mais là où Michel Benoit ajoute vraiment quelque chose de croustillant, c’est qu’il est allé voir, sur le rôle d’évaluation de Montréal, pour chaque adresse, à combien était évaluée la maison en question. Et les résultats sont troublants.

Petite précision : le rôle d’évaluation est établi par les fonctionnaires et permet d’établir notamment le montant de nos taxes foncières. Ce que clame M. Benoit c’est que les maisons des riches sont régulièrement sous-évaluées. La preuve selon lui, c’est que la différence entre leur valeur au rôle d’évaluation et leur prix de vente est énorme.

Les voici :
1. Prix demandé / 2. Rôle 2011 / 3. Rôle 2007
—————- ————— ————-
1903, Ch. du Bord-du-Lac, Île-Bizard
27 000 000$ /8 756 200$/5 830 000$

3454, Du Musée, Montréal
18 000 000$/ 2 543 700$ /2 119 900$

3956, Ch. Côte-des-Neiges, Montréal
12 500 000$ /3 640 000$ /3 250 000$

3110, Jean-Girard, Montréal
6 898 000$ /2 580 600$ /2 304 100$

12, Place Harrow, Beaconsfield
6 650 000$ /3 997 200$ /3 445 900$

2, Ramezay Road, Westmount
6 195 000$ /2 999 400$/ 2 855 700$

68, Summit Circle, Westmount
5 995 000$ /2 700 000$ /1 109 200$

200-265 Mont-Royal, Montréal
5 900 000$ /3 181 300$ /2 485 400$

9, Des Huards, Île-des-Soeurs
5 490 000$ /2 327 100$ /1 846 900$

Même si l’on voit que la valeur de ces maisons a considérablement augmenté entre les rôles de 2007 et 2011, il existe encore une énorme différence avec le prix qu’elles semblent avoir sur le marché de la revente.

Du coté de la Ville, on est catégorique, «il n’y a pas de cadeau fait aux plus riches», même si on admet que les chiffres pourraient le laisser penser. Voici les explications d’une porte-parole, Patricia Lowe.

  • Les agents immobiliers ont tendance à gonfler le prix des maisons. Ce n’est pas rare de voir une maison évaluée 300 000$ se vendre deux fois plus cher
  • Les valeurs indiquées au rôle d’évaluation de 2011 datent d’évaluations de 2009 et moins. Le boom immobilier a pu se faire ressentir entre temps.
  • Une fois les maisons vendues, le rôle d’évaluation des propriétés sera réévalué en conséquence du prix de vente, ainsi que de l’état du marché des résidences autour.

Quelque chose me dit que ces explications ne satisferont pas M. Benoit et qu’il va encore se faire expulser lors du prochain conseil!

Aussi dans Montréal sous observation :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!