Maxime Johnson Le HP Spectre et vendu à partir de 1699 $.

Les forces de l’ordinateur portatif HP Spectre font rapidement oublier ses faiblesses.

Avec son design luxueux et son format portatif à souhait, le nouveau HP Spectre s’attaque directement au MacBook d’Apple. Si convaincre les amateurs de la marque à la pomme de changer d’écosystème pourrait s’avérer ardu, l’ordinateur de HP est néanmoins une véritable réussite. Probablement l’ordinateur portatif Windows que j’ai eu le plus de plaisir à utiliser à ce jour.

Design: la minceur avant tout
HP annonce son Spectre comme étant l’ordinateur le plus fin du monde. À 10,4 mm, le Spectre est en effet tout petit, malgré son écran de 13,3 pouces. Quelques compromis ont toutefois dû être effectués pour atteindre cette minceur. L’écran du HP Spectre n’est ainsi pas tactile, un oubli qu’on pardonne facilement; sa résolution 1080p est sous la moyenne; sa pile est plutôt petite, ce qui est plus problématique.

Visuellement, le Spectre aura ses amateurs et ses détracteurs. Son design est luxueux, mais son allure noire avec des accents cuivrés n’est certainement pas aussi neutre que certains l’aimeraient. Personnellement, je félicite l’audace dans le choix des couleurs. J’aurais néanmoins préféré une audace différente.

Un seul point m’embête réellement avec le design du HP Spectre. Malgré tous les efforts mis en place pour assurer une minceur exceptionnelle (comme l’ajout d’un système d’aération innovant avec chambre hyperbare), l’ordinateur de HP est accompagné d’un immense chargeur, avec un câble pratiquement aussi épais que le Spectre lui-même. Le HP Spectre prend donc beaucoup plus de place qu’il le devrait dans un sac, ce qui est un peu ridicule.

Clavier exceptionnel, minipavé tactile
Chacun a ses priorités lorsqu’il achète un ordinateur. Pour certains, c’est la puissance. D’autres, le prix. Pour moi, c’est la portabilité et l’efficacité du clavier. C’est probablement pour cette raison que le HP Spectre me plaît autant. Non seulement il est fin et léger, mais son clavier est une véritable réussite.

Les touches du Spectre sont espacées et s’enfoncent profondément, ce qui permet d’écrire vite et sans erreurs. Malheureusement, le clavier français n’offre pas la touche Ù, ce qui pourrait s’avérer problématique pour certains, selon la configuration à laquelle ils sont habitués. Dommage.

On regrette aussi le pavé tactile de l’ordinateur, qui fonctionne bien, mais qui est beaucoup trop petit. Celui-ci n’est d’ailleurs qu’une fraction de la taille du pavé du MacBook d’Apple, bien que cet ordinateur soit plus étroit.

Puissant, pour peu de temps
La puissance est généralement le plus grand compromis des ordinateurs minces, ce qui n’est pas le cas avec le HP Spectre. Alors que les ordinateurs équivalents sont presque tous dotés d’un processeur Intel Core M peu performant, le Spectre est équipé d’un Core i5 ou i7 régulier.

Windows est d’une fluidité exemplaire, et je n’ai eu aucun problème à utiliser des applications lourdes, comme Photoshop. Le système d’aération s’active alors parfois, mais le niveau sonore est tout à fait respectable.

Malheureusement, l’autonomie, elle, n’est pas à la hauteur. Avec une utilisation modérée, le HP Spectre peine à atteindre les six heures d’usage. C’est insuffisant pour une journée complète, ce qui signifie qu’il faut toujours traîner son immense chargeur format géant.
Côté ports, l’ordinateur est uniquement doté de trois ports USB de type C. Les vieux accessoires nécessitent donc l’utilisation d’un adaptateur (fourni), mais de plus en plus de gadgets sont compatibles avec ce standard, comme la plupart des téléphones Android lancés cette année.

Le HP Spectre est, dans l’ensemble, un ordinateur que j’ai adoré tester. Il ne conviendra pas à tout le monde à cause de ses quelques défauts, mais je ne me souviens pas d’avoir eu autant de plaisir à utiliser un ordinateur portatif Windows dans le cadre de mon travail.

Si HP veut vraiment connaître du succès avec son appareil, le fabricant devra toutefois y apporter quelques correctifs pour sa seconde génération. Certains seront faciles, comme réduire la taille du chargeur, mais reste à voir s’il sera possible d’avoir le beurre et l’argent du beurre, soit conserver la minceur et la puissance tout en améliorant son autonomie. Je l’espère.

Aussi dans Techno :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!