Alphabet, la société mère de Google, ne fabriquera finalement pas ses propres voitures autonomes, mais fournira plutôt la technologie pour le faire à des partenaires dans l’industrie automobile. C’est ce qu’a confirmé mardi le géant de l’Internet à l’occasion du lancement de sa nouvelle filiale Waymo.

Le projet de voiture autonome d’Alphabet quitte donc le laboratoire Google X, où les idées folles de l’entreprise voient le jour (lunettes connectées Google Glass, montgolfière Loon pour fournir l’Internet à des endroits difficiles d’accès, etc.). La création de Waymo devrait notamment permettre à l’équipe derrière le projet d’avoir une plus grande autonomie, mais aussi d’avoir plus de comptes financiers à rendre.

Google planche sur son projet de voiture autonome depuis 2009. En tout, plus de 3 200 000 km ont été parcourus jusqu’ici par les voitures de Google, incluant des déplacements sur des routes publiques, sans aucun conducteur à bord du véhicule.

L’argument de vente pour la technologie Waymo est la sécurité. Selon l’entreprise, 94% des accidents importants aux États-Unis sont causés par un choix ou une erreur humaine. Sur 32 675 morts sur les routes en 2014 aux États-Unis, 9262 étaient reliés à la vitesse, 9967 à l’alcool au volant, 3179 à des distractions et 846 à la fatigue. À l’échelle de la planète, ce sont 1,2 million de vies qui sont perdues tous les ans sur les routes.

Alors que certains fabricants visent à lancer à court terme des voitures semi-autonomes, qui ne peuvent conduire seules que dans certaines conditions, Waymo prévoit plutôt offrir une technologie complètement autonome, où aucun conducteur humain n’a à faire quoi que ce soit tout au long du trajet.

Ce qui ne veut toutefois pas dire que les voitures autonomes n’auront aucun volant. Pour des raisons pratiques et légales, les premières voitures produites commercialement pourront probablement être conduites manuellement au besoin, croit l’entreprise.

Waymo n’a toujours pas annoncé quand les premières voitures autonomes utilisant sa technologie arriveraient sur le marché.

À lire également
J’ai été conduit par une voiture autonome

Aussi dans Automobile :

Dû à un problème technique relié à la publication de publicités sur notre site web, nous avons temporairement désactivé la zone de commentaires sur le site web. En attendant que le problème soit réglé, nous invitons les lecteurs à faire leurs commentaires via notre page Facebook, soit directement sur notre mur, ou en message privé. Merci de votre compréhension et merci de nous lire!