Microsoft jette presque l’éponge sur son écosystème mobile Windows Phone aujourd’hui, en annonçant 7800 mises à pied dans sa division mobile et en inscrivant charge de 7,6G$ pour dépréciation d’actifs, avouant ainsi de facto avoir perdu son argent en rachetant une partie de Nokia il y a bientôt deux ans. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, Windows Phone n’est toutefois pas mort pour autant.

Malgré les coupes, la compagnie de Redmond compte en effet toujours lancer des téléphones cette année, avec un portfolio plus petit et plus ciblé.

Chez Microsoft, les téléphones ne sont toutefois plus une catégorie à part entière, mais plutôt un des nombreux éléments dans sa stratégie Windows. La différence est subtile, mais pourrait tout de même avoir des impacts importants.

Financièrement, les téléphones Windows ne seront plus scrutés d’aussi près, et publiquement, les attentes pourraient aussi être plus limitées envers Microsoft. L’annonce récente qu’il sera désormais facile de porter des applications iOS et Android vers Windows pourrait aussi apaiser sa (petite) base d’utilisateurs fidèles.

Microsoft croit suffisamment à son système d’exploitation Windows pour ne pas abandonner son volet mobile, mais la compagnie est consciente que ses parts de marché mobiles n’augmenteront pas. Du moins, pas dans un futur rapproché.

De futures mises à jour de Windows, et de futures fonctionnalités apportées à son écosystème pourraient éventuellement changer la donne par contre. Mais ce ne sera pas pour tout de suite. Alors en attendant, la compagnie limite les dégâts.

Si on était au poker, on pourrait dire que Microsoft a cessé de bluffer avec sa double paire, alors qu’il est désormais évident qu’Apple et Google s’affrontent avec une quinte flush et un carré.

La compagnie ne quitte pas la table pour autant. Au cours des prochaines années, elle va continuer de piger ses cartes et de payer ses mises à l’aveugle. Jusqu’à ce qu’elle obtienne une bonne main et qu’elle reparte à la conquête de la cagnotte.

Aussi dans Vie numérique :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!