Apple a lancé il y a quelques semaines sans tambours ni trompettes l’iPad mini 4, une tablette plus petite de l’iPad Air 2, mais tout aussi puissante. Un appareil à considérer pour ceux qui privilégient la mobilité, et qui n’ont pas encore adopté la mode des téléphones formats géants. Mise à l’essai.

Design et caractéristiques
proche
Le design de l’iPad mini 4 est pratiquement identique à celui de ses prédécesseurs, mais Apple a encore une fois revu sa taille et son poids à la baisse. La tablette de 7,9 pouces de diagonale affiche en effet désormais 6,1 mm d’épaisseur, soit la même finesse que l’iPad Air 2, et un poids de 298,8 grammes.

Un poids qui est désormais assez léger pour pouvoir bouquiner sans problème pendant quelques heures. L’iPad mini 4 n’a pas la légèreté d’une liseuse, mais il est tout de même plus léger que bien des bouquins en papier.

Coté caractéristiques, cellui-ci partage la fiche technique de l’iPad Air 2, comme une résolution Retina de 2048 par 1536 pixels, un revêtement antireflet sur l’écran, un appareil photo arrière de 8 mégapixels, un appareil photo avant de 1,2 mégapixels, un coprocesseur M8, les mêmes technologies cellulaires et un lecteur d’empreintes digitales TouchID.

Seule différence notable, l’iPad mini 4 est doté de la puce A8, tandis que l’iPad Air 2 est doté de la puce A8X.

Performances
geekbench

Quel est l’impact du processeur A8 par rapport au A8X de l’iPad Air 2? Celui-ci est, dans bien des cas, assez mince en fait.

Au benchmark Geekbench 3, l’iPad mini 4 obtient un pointage légèrement supérieur à celui de l’iPad Air 2 au test simple cœur, mais se fait dépasser au test multicoeur, ce qui était à prévoir, puisque la puce A8X contiendrait un cœur de plus que la puce A8. La différence est aussi plus prononcée dans les tests graphiques, où l’iPad Air 2 performe sensiblement mieux, ce qui était également à prévoir.

Dans la vie de tous les jours, vous ne remarquerez toutefois pas vraiment la différence.

Dans tous les cas, l’iPad mini 4 obtient des notes radicalement supérieures à celles de l’iPad mini 2, l’autre petite tablette toujours vendue par Apple, tout particulièrement dans les tests graphiques comme 3DBench Ice Storm Unlimited.

Un autre élément important de l’iPad mini 4 est le passage de 1 à 2 Go de mémoire vive, qui a un impact notamment sur les pages web qui doivent moins souvent être rechargées. L’ajout de mémoire vive pourrait aussi avoir un impact à plus long terme, et garantir à la tablette une plus grande durée de vie, et la possibilité d’être mise à jour pendant plus longtemps.

Question de taille
L’iPad mini 4 (tout comme l’iPad Air 2 d’ailleurs) représente selon moi un meilleur investissement que ses prédécesseurs. Ceux qui ne savent pas quel modèle d’Apple choisir devraient donc hésiter entre les deux appareils plus récents de la compagnie.

Par rapport à la puissance, celui-ci est pratiquement à égalité avec son grand frère, et la différence de prix d’un peu plus de 100$ entre les deux appareils n’est pas assez grande pour influencer notre décision. Ou du moins, on ne devrait pas acheter un appareil de 439$ si celui-ci ne nous convient pas vraiment de toute façon.

Bref, la seule question à se poser quand vient le temps de choisir un iPad (après s’être demandé si on veut bel et bien un iPad, évidemment, et si on préfère iOS à Android) est de déterminer la taille qui nous convient.

Il s’agit d’une décision personnelle, qui peut être influencée par plusieurs facteurs. Souhaitez-vous l’iPad principalement dans les transports en commun (iPad mini 4)? Lire des magazines (iPad Air 2)? Lire des livres électroniques (iPad mini 4)? Regarder des films et jouer à des jeux (iPad Air 2)?

La taille d’une tablette dépend aussi de notre téléphone. L’achat d’un iPad mini 4 n’est pas exemple pas très sensé si vous possédez un iPhone 6S Plus.

Personnellement, je préfère une tablette plus grande, où les avantages par rapport à un téléphone sont maximisés, mais il existe certainement un marché pour les plus petites tailles également.

Toujours au même prix
prix

Une belle surprise par rapport à l’iPad mini 4, au Canada du moins, est probablement son prix, qui n’a pas augmenté depuis l’année dernière, alors que la tendance dans l’industrie est plutôt aux fortes hausses pour compenser le taux de change désavantageux du dollar canadien par rapport au dollar américain.

Alors que les iPhone et que la plupart des appareils électroniques ont connu une hausse importante au cours des derniers mois, l’iPad mini 4 est pour sa part toujours vendu 439$. Reste à voir pendant combien de temps ce sera le cas, mais d’ici là, il s’agit certainement d’une bonne nouvelle.

D’ici là, il s’agit d’une bonne tablette, qui n’offre aucune grande surprise – Apple ne réserve jamais ses nouveautés pour l’iPad mini de toute façon -, mais qui permet aux amateurs de la petite tablette de se mettre quelque chose d’un peu plus puissant sous la dent cette année, après avoir pratiquement sauté une génération l’année dernière avec un iPad mini 3 plutôt décevant.

Aussi dans Techno :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!