Métro Une bonne attitude passe par le fait de sourire et de remercier ses interlocuteurs d’être venus se présenter.

Donner une bonne image de soi dès les premières heures passées dans une nouvelle entreprise permet d’augmenter ses chances d’y rester une fois la période d’essai écoulée.

Une mauvaise impression est plus lente à se défaire qu’à se former. Comment partir du bon pied dans une nouvelle aventure professionnelle?

Ponctualité et politesse
Arriver à l’heure, mais aussi éviter de quitter le bureau à 17h pile est un gage de sérieux, de fiabilité et de volonté de s’engager dans l’entreprise. Cela démontre aussi son enthousiasme et sa motivation à occuper ce nouvel emploi. Pas besoin de coller au bureau jusqu’à 19h, par contre!

Une bonne attitude passe aussi par le fait de sourire, de remercier ses interlocuteurs d’être venus se présenter et de s’abstenir de formuler des commentaires négatifs sur la nouvelle organisation… mais aussi sur l’employeur!

Écouter
La quantité d’informations à ingurgiter durant la première journée est importante. Bien sûr, il faut tendre l’oreille et se concentrer sur les explications données, mais on doit aussi garder en tête que l’employeur est, en général, conscient que sa nouvelle recrue ne sera pas en mesure de tout enregistrer.

Au lieu de saturer sa mémoire dès 10h du matin en essayant de mémoriser tous les détails, on tentera plutôt de retenir les grandes lignes, la localisation sur le serveur ou sur l’intranet des documents contenant les informations et surtout les noms des personnes à qui s’adresser lorsque des questions surgiront.

Poser les bonnes questions
Demander des précisions supplémentaires est un signe d’intérêt pour son nouveau poste. Il faut tout de même prendre quelques secondes de réflexion afin de juger de la pertinence de sa question.

Attention également à ne pas se transformer en un agaçant moulin à questions! Il vaut mieux attendre que la personne qui présente l’organigramme de la compagnie ou les règles de sécurité en vigueur ait fini de parler avant de demander des renseignements complémentaires. On peut aussi noter ses questions et attendre un moment plus opportun pour les poser.

Rester modeste et prudent
Certes, l’entreprise recrutant un nouveau salarié croit en lui, mais pas au point de le voir comme le Messie. Posséder une excellente expertise est insuffisant si celle-ci n’est pas adaptée au nouveau contexte professionnel. Un représentant commercial a beau être un as de la vente, il risque d’échouer s’il se lance dès le premier jour sans bien connaître le produit, la teneur des relations établies avec les clients ou encore la culture de vente de la compagnie.

Certains nouveaux employés se mettent de la pression et se croient obligés de démontrer leurs compétences dès le premier jour. C’est parfois vrai dans les petites organisations, mais les grandes compagnies attendent rarement que leurs nouveaux membres soient performants dès le premier jour ni même dès la première semaine. C’est plus le savoir-être que le savoir-faire qui est observé au tout début.

Aussi dans Carrières :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!