Graham Hughes/PC Adonis Stevenson

MONTRÉAL – Adonis Stevenson et Donovan George, qui feront les frais de la grande finale du premier gala Rapides et Dangereux de la saison, ce vendredi, au Centre Bell, sont plus qu’en quête d’une victoire.

Et outre le rang à l’enjeu — les deux boxeurs se battront pour devenir l’aspirant obligatoire à la ceinture des super moyens de l’IBF détenue par Carl Froch —, les deux hommes veulent accéder aux ligues majeures de la boxe.

Stevenson (18-1, 15 K.-O.) est possiblement plus près que George (23-2-1, 20 K.-O.) d’obtenir le respect des réseaux de télévision américains et des boxeurs les mieux classés. D’ailleurs, Stevenson a eu bien du mal à se trouver un adversaire pour ce combat.

Celui qui est classé aspirant no 2 de l’IBF et du WBC, no 7 de la WBA et no 8 de la WBO a vu tous ceux classés dans le top-10 refuser ce combat. Et Stevenson est agacé par ceux qui lui lancent les mêmes critiques que celles souvent dirigées à l’endroit de Lucian Bute, soit de ne pas se frotter à l’élite de sa division.

«J’ai invité tous ceux qui se disent meilleurs que moi à m’affronter, a rappelé Stevenson, mais ils ne veulent pas. Soit que c’est une question d’argent — bien que (le réseau) Showtime était prêt à mettre l’argent nécessaire —, soit qu’ils avaient d’autres raisons pour ne pas m’affronter.

«J’ai battu trois boxeurs issus du top-10 jusqu’ici. Pour être classé aussi haut, il faut quand même que tu sois bon. Les autres boxeurs n’ont pas voulu m’affronter. Ce n’est pas ma faute. Si je n’étais pas bon, ou que j’étais une proie facile, c’est certain que les meilleurs m’auraient vu comme une proie facile. Les ‘tops’ ont reculé. Moi, je continue mon chemin. De toute façon, un des meilleurs sera obligé de m’affronter bientôt.»

Après chacun de ces refus, Leon Margules, le promoteur de George, a pris soin de contacter Yvon Michel, président de GYM, pour lui signaler que son client était intéressé à affronter son protégé.

«Nous savions depuis longtemps que ce combat aurait lieu, a dit Margules en conférence de presse, mercredi. Yvon et moi, nous en parlions souvent. Quand Don a vu le dernier de combat d’Adonis sur ESPN, c’est lui qui m’a appelé pour me dire qu’il voulait l’affronter.»

Classé 11e aspirant à la ceinture de Froch, George voit ce combat comme l’opportunité ultime d’obtenir le respect du monde de la boxe, qu’il estime ne pas avoir présentement.

«Personne ne veut l’affronter, ce qui fait que pour moi, c’est un adversaire d’autant plus intéressant, a dit George. Je veux m’établir, car même si je boxe de façon professionnelle depuis longtemps, je ne reçois pas encore de respect. À compter de vendredi, ces gens devront avoir plus de considération à mon endroit et me donner les opportunités que je mérite.»

Pour les deux pugilistes, une victoire leur ouvrira toutes grandes les portes des grands combats de championnat et celles, très lucratives, des grands réseaux américains.

«Je veux affronter les meilleurs, la crème de la crème, a ajouté Stevenson. Avec cette victoire, c’est ce que je pourrai maintenant faire.»

Michel croit quant à lui qu’une victoire de Stevenson lui permettrait de passer à un autre niveau.

«Adonis n’a pas encore fait la transition entre un bon boxeur et une célébrité, a expliqué le promoteur. Jean Pascal et Lucian Bute sont des célébrités. Ce qu’ils ont fait dans le passé leur donne ce statut. Adonis n’est pas encore à ce niveau-là. Il demeure encore un boxeur qui n’a pas été découvert par la majorité des gens au Québec.

«Mais les gens impliqués dans la boxe, comme son entraîneur Emanuel Steward (qui sera absent vendredi, puisqu’il se remet d’une intervention chirurgicale), ne ménage pas les superlatifs quand il parle d’Adonis.

«Et pour la télévision américaine aussi, c’est un combat important pour Adonis. Les gens de Showtime et HBO connaissent les limites de Donovan George, mais pas celles d’Adonis, et on espère ne pas les connaître ce week-end! S’il devait l’emporter de façon spectaculaire et convaincante, on saurait alors que c’est légitime de lui faire affronter les plus grands noms de sa division sur ces réseaux.»

David Lemieux (26-2, 25 K.-O.) sera aussi de la soirée. Son combat face au Mexicain Alvaro Gaona (15-1, 12 K.-O.) sera présenté en demi-finale de la carte qui comprend sept combats professionnels, en plus d’un combat caritatif.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!