VANCOUVER – L’heure est maintenant à l’introspection chez les Canucks de Vancouver.

Une saison qui s’est amorcée avec de hautes attentes s’est conclue sous le signe de la déception, dimanche, l’équipe perdant 2-1 en prolongation devant les Kings de Los Angeles, pour se voir éliminée en cinq matches au premier tour dans l’Ouest.

Les Kings ont mérité leur place en séries dans les derniers jours de la saison régulière, mais ils ont tout de même battu le club qui, pour la deuxième année de suite, a terminé au sommet de la ligue pour les points.

«Nous sommes tous déçus de la tournure des choses, et nous allons prendre le temps de bien évaluer ce qui s’est passé», a résumé l’entraîneur Alain Vigneault.

Après le revers en sept matches en finale de la coupe Stanley contre Boston, en juin dernier, les dirigeants des Canucks croyaient que des ajustements mineurs et l’ajout de David Booth, acquis des Panthers par transaction, pourraient les aider à obtenir le gain manquant pour triompher.

Les Canucks ont surmonté un lent début de saison: Roberto Luongo a été irrégulier en octobre, Ryan Kesler a raté les cinq premiers matches (après une opération à la hanche), et d’autres ont été moins productifs qu’à l’habitude, possiblement à cause du temps d’entraînement écourté pendant l’été.

Luongo a ensuite mieux fait, et le club a gagné 17 fois sur 25 avant le jour de Noël. Quand une blessure a gardé le gardien québécois à l’écart, de la fin novembre au début décembre, Cory Schneider a joué pendant une période prolongée pour la première fois de sa carrière et il a brillé, fournissant six victoires en sept départs.

Daniel et Henrik Sedin n’amassaient pas les points au rythme d’antan, surveillés de plus près par leurs rivaux, mais à partir de janvier l’équipe a signé de belles victoires contre Boston, Chicago, Detroit, le New Jersey et St. Louis.

L’avantage numérique a toutefois beaucoup décliné et vers la fin février les ennuis étaient plus visibles, car les coéquipiers des Sedin ne palliaient pas suffisamment au manque d’attaque.

Kesler et Alex Burrows ont connu des hauts et des bas tandis que Mason Raymond, qui avait récolté sept points en neuf matches, à son retour d’une sérieuse blessure au dos, est disparu des feuilles de pointage et s’est attiré le mécontentement des partisans.

Le jeune Cody Hodgson en est un qui a été productif et qui est devenu un favori de la foule. Certains voyaient en lui un candidat au trophée Calder, mais il a été échangé à Buffalo peu avant la date limite du 27 février – Matt Kassian et Marc-André Gragnai prenaient la route de l’Ouest, tandis qu’Alex Sulzer passait aux Sabres.

Les Canucks n’ont gagné que trois matches sur 11 de la fin février à la mi-mars puis Daniel Sedin a subi une commotion cérébrale, résultat d’un coup de coude de Duncan Keith des Hawks. Henrik Sedin offrant de belles prestations, Vancouver a tout de même remporté huit de ses neuf derniers matches, terminant la saison en beauté. Un bémol: un seul de ces gains a été obtenu contre un club qui a accédé aux séries, soit les Kings.

En séries, les Canucks n’ont pas su profiter de l’avantage de la glace, perdant leurs trois matches au Rogers Arena, en plus d’être blanchis en 14 avantages numériques.

Vigneault a misé sur Schneider pour les trois derniers matches; ce dernier a été solide lors d’un gain et deux défaites, mais le geste a surtout mené à des questions sur l’avenir de Luongo, et ce ne sont pas les gardiens qui pouvaient relancer l’attaque.

«Nos deux gardiens ont fait ce qu’on attendait d’eux et nous ont donné une chance de gagner, a confié Vigneault, dont l’avenir est ouvert aux spéculations, comme dans le cas de Luongo. Malheureusement, les autres aspects de notre jeu n’ont pas été assez bons.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!