Pedro/monscoop@journalmetro.com Des pluies torentielles se sont abattues sur la région de Montréal le 29 mai.

Les pluies torrentielles et les vents violents qui ont frappé le sud du Québec et de l’Ontario à la fin du mois de mai dernier pourraient avoir causé des dommages de plus de 200 M$.

Le 200 M$ est un estimé préliminaire qui a été rendu public lundi par la firme Property Claim Services, qui est spécialisée en pertes liées à des catastrophes naturelles au Canada.

Pendant une période de quatre jours, soit du 26 au 29 mai dernier, une forte dépression a causé d’importants dégâts dans certaines régions du Québec et de l’Ontario.

À Montréal, le mardi 29 mai, on se rappellera que 70 mm d’eau étaient tombés au sol en moins de 30 minutes.

L’énorme quantité d’eau tombée dans un très court laps de temps avait alors provoqué des refoulements d’égouts et endommagé plusieurs maisons, commerces et voitures.  Des portions de rues ont été complètement inondées, tandis que le métro a été paralysé sur la ligne orange. Plusieurs milliers de foyers avaient également été privés d’électricité.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!