MONTRÉAL – En raison de divers problèmes, le futur Centre universitaire de santé McGill (CUSM) ne pourra pas être livré à temps, révèle un rapport de l’agence de notation de crédit DBRS.

Le rapport, publié vendredi, indique que la date d’achèvement de la plus grande partie des travaux a été repoussée, passant du 30 septembre 2014 au 5 janvier 2015.

À l’heure actuelle, 35 pour cent des travaux du mégahôpital sont complétés, ce qui correspond à un retard de 16 semaines par rapport à la planification, note DBRS.

Les raisons du retard sont multiples: conditions géotechniques défavorables, changements apportés au projet d’hôpital Shriners adjacent et délai plus long que prévu de la part de la direction de l’hôpital pour approuver les plans techniques des constructeurs et choisir les équipements des futures installations.

Dans l’espoir de contenir le retard, les entrepreneurs mettent les bouchées doubles en faisant travailler certains ouvriers en temps supplémentaire les soirs et les fins de semaine.

Malgré tout, DBRS précise que les «problèmes de coordination soutenus» subis par le CUSM «sont plutôt inhabituels pour un projet en PPP (partenariat public-privé)» et «mobilisent des ressources de gestion importantes».

L’agence torontoise va jusqu’à souligner que les problèmes «ont le potentiel de causer des frictions, ce qui pourrait déclencher des litiges entre les parties» impliquées, soit les différents entrepreneurs, la firme d’ingénierie SNC-Lavalin (TSX:SNC) et l’hôpital.

«DBRS est confiant qu’il reste suffisamment de temps pour rattraper le retard, mais note que s’il devait être impossible de réduire celui-ci significativement d’ici un an, la cote de crédit (du projet) pourrait être affectée négativement.»

Les titres obligataires qui financent le projet sont actuellement cotés A (faible), soit la septième meilleure catégorie chez DBRS. Les perspectives demeurent stables.

Par ailleurs, la crise qui sévit sur le Vieux continent a fait en sorte que les quatre prêteurs européens associés au projet du CUSM se sont retirés. Selon DBRS, le changement n’a eu que du bon: le taux d’intérêt des emprunts a diminué et la «stabilité» du montage financier s’est accrue.

Le projet de 1,3 milliard $ est érigé sur la cour Glen, un vaste terrain situé près du métro Vendôme, à cheval sur Notre-Dame-de-Grâce et Westmount.

Il a été impossible de joindre un porte-parole du CUSM, lundi.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!