Yves Provencher/Métro

MONTRÉAL — Douze personnes soupçonnées de fraude auprès d’institutions publiques et bancaires ont été arrêtées, mardi, dans la grande région de Montréal.

Cette cellule criminelle, menée par Fred Joseph, produisait de fausses pièces d’identité gouvernementales pour effectuer des transactions frauduleuses. Le groupe disposait notamment de complices au sein de certains établissements.

Selon Dany Dufour, de la Sûreté du Québec (SQ), ces gens opéraient à partir d’identités volées qui étaient attribuées à des fraudeurs pour la fabrication de fausses cartes gouvernementales comme le permis de conduire ou la carte d’assurance-maladie. Ces cartes servaient à obtenir frauduleusement du crédit d’institutions bancaires ou des rétributions de la part d’agences gouvernementales.

Entre le 9 août 2016 et le 1er février 2017, plusieurs infractions ont ainsi été commises. Le montant global des fraudes pourrait s’élever à plusieurs millions de dollars, selon la SQ. Des actifs criminels d’une valeur de 425 000 $ ont également été bloqués.

L’enquête lancée en février 2016 dans le cadre du Projet Optique a été menée par la Division des enquêtes sur la criminalité financière contre l’État de la SQ, avec la collaboration de plusieurs institutions publiques et privées. L’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC), le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale (MTESS) et l’Association des banquiers canadiens (ABC) ont contribué à la réalisation du projet, qui a aussi bénéficié de la collaboration de la Régie de l’assurance-maladie du Québec (RAMQ), de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), de Postes Canada, d’Immigration Canada, du ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion (MIDI) et de Passeport Canada.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!