La portion de la rue Jarry qui traverse le quartier Saint-Michel vivra dans les prochaines années une métamorphose majeure.

L’arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension a présenté lundi le projet préliminaire de son Programme particulier d’urbanisme (PPU) visant à revitaliser la partie est de l’artère, qui s’étend de la rue d’Iberville jusqu’au boulevard Pie-IX. Le territoire a été divisé en 4 secteurs d’interventions nécessitant des travaux majeurs.

«Ce n’est pas agréable de se rendre à la TOHU!», énonce le directeur de l’aménagement urbain pour l’arrondissement, Benoit Lacroix, en référence à l’aménagement désorganisé qui fait office de porte d’entrée à la rue Jarry Est, au croisement du boulevard Crémazie. Réaménager ce secteur figure parmi les priorités de l’arrondissement, notamment en mettant en valeur l’accès à la cité des arts du cirque et au parc du Complexe environnemental de Saint-Michel (CESM).

Les citoyens ont formulé plusieurs demandes à cet effet dans les dernières années selon M. Lacroix.

Le secteur compris entre la 2e et la 14e avenue, défini dans le PPU comme le cœur du quartier, fera quant à lui l’objet d’une plus grande densification résidentielle et commerciale. Pour ce faire, l’arrondissement prévoit entre autres relocaliser les entreprises Transport Rosemont, Col Sel Transit et la Société de transport de Montréal, qui occupent à eux trois près de 48 000 m2 de terrains. D’après le PPU, «ces entreprises créent une rupture dans le paysage et nuisent à l’image du secteur».

Deux autres entreprises seront éventuellement déplacées : le centre de tri et les produits bitumineux Construction DJL. M. Lacroix remet en question la pertinence de garder ces industries lourdes, de moins en moins adaptées au développement du secteur.

Quant à eux, les secteurs les plus à l’est de la rue Jarry, où se concentrent les activités commerciales et économiques du quartier, seront «optimisés» pour le développement des affaires et mis en valeur pour leur dynamisme.

Sur l’ensemble du territoire couvert par le PPU, l’arrondissement souhaite élargir les trottoirs et dégager les obstacles qui y rendent la marche difficile, notamment les nombreux poteaux de téléphone. Plusieurs mesures de verdissement de l’artère sont également au programme, tout comme l’enlèvement de certains panneaux-réclames et le remplacement complet du système d’éclairage sur rue.

Le PPU sera soumis à l’approbation du conseil d’arrondissement en février 2013. Une consultation locale se tiendra au courant de l’hiver en vue d’une adoption finale au printemps. L’arrondissement vise une mise en œuvre du PPU sur les 10 à 15 prochaines années.

Témoin de l’histoire

Le quartier Saint-Michel célèbre cette année son centenaire.

  • «Seul témoin du Saint-Michel villageois», selon M. Lacroix, la maison Joseph Martineau (1888) sera mise en valeur dans le cadre du PPU.
  • L’arrondissement étudie plusieurs scénarios afin d’en conserver la valeur patrimoniale, dont celui d’y accueillir un musée.
Maison Joseph Martineau

Maison Joseph Martineau

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!