Les habitués du tunnel Champ-de-Mars auront une belle surprise ce matin : une nouvelle murale décore temporairement les abords des escaliers à l’entrée nord.

Plusieurs scénarios sont présentement étudiés à la Ville de Montréal pour rendre universellement accessible le tunnel menant vers le Vieux-Montréal. En attendant, la cage de bois cachant le trou béant qui accueillera dans plusieurs mois un escalier roulant ou un ascenseur a été agrémentée par une murale colorée.

Cette murale s’inscrit dans une volonté de revamper totalement les murs monotones du tunnel d’ici l’été prochain. La Ville a confié le mandat à l’organisme Mu, qui commencera son travail dès le printemps, puisque la chaleur aide la peinture à adhérer davantage. Le brun et le gris vont céder leur place à des couleurs vives, promet la cofondatrice de Mu, Emmanuelle Hébert.

Pour la murale temporaire, à l’entrée du tunnel, l’organisme Mu a confié la tâche au collectif Cease, qui a réalisé l’œuvre en trois jours.
Alan Ganev, un des artistes qui a participé à la conception et la production de la murale, explique que son équipe s’est inspirée du thème du transport, pour migrer vers le cheval, qui représente l’idée de la fuite, de la débandade. «Comme lorsque qu’un gros événement comme Osheaga se termine, et qu’on voit sortir une grosse foule du métro», image-t-il, en précisant que la démarche a été très spontanée.

La murale, peinte à l’acrylique, devrait demeurer en place plusieurs mois, jusqu’à ce que commence la construction de l’infrastructure permettant l’accessibilité universelle. «Cela peut varier entre quelques mois et un peu plus d’un an», estime Sandy Hébert, responsable des communications à la direction des stratégies et des transactions immobilières pour la Ville.

Dès le mois de mai, les passants pourront suivre l’évolution de la transformation du reste du tunnel. Le travail sera différent, puisqu’il ne s’agit cette fois pas d’une murale. «C’est une œuvre qu’on n’appréciera pas de la même manière qu’une murale, parce qu’on n’a pas de distance, explique Emmanuelle Hébert. On va la découvrir au fur et à mesure qu’on avancera dans le tunnel.»

Le projet, conçu par l’artiste Philippe Allard, comprendra également une intervention sur les fenêtres, qui seront recouvertes de vinyle. Ce sera un hommage à Marcelle Ferron, qui a conçu les vitraux de la station Champ-de-Mars, précise Mme Hébert.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!