Malgré sa défaite électorale, Marcel Tremblay compte poursuivre son engagement auprès des communautés culturelles.

«Il faut qu’on conserve nos acquis, a soutenu le nouveau retraité en entrevue à Métro. Il faut savoir les accueillir, les nouveaux im­migrants. Je souhaite poursuivre ma relation privilégiée avec les communautés, mais comment je vais le fai­re? Je n’ai pas assez réfléchi.» Les liens tissés avec ces communautés demeurent sa grande fierté.

Le frère du maire, qui était candidat à la mairie de Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension, s’est incliné devant la mairesse sortante Anie Samson. Auparavant, il était conseiller de ville dans l’arrondissement de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce.

Sans regret
De ses huit ans passés à la Ville de Montréal, Marcel Tremblay affirme n’avoir aucun regret, même pour ce qui est de l’épisode des crampons. «Les aînés doivent s’assurer de se protéger, malgré la météo, dit-il. Les crampons, c’était une façon de les empêcher de se casser une jambe.»

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!