Vincent Fortier La place des Festivals

À partir de demain, des visites guidées seront offertes dans le Quartier des spectacles, de la Place des festivals à la Place Émilie-Gamelin. Métro a eu la chance de faire la tournée qui permet de redécouvrir plusieurs lieux du centre-ville et se rappeler l’histoire des lieux. Voici quelques faits saillants.

régie de contrôle

La régie

Pendant la visite, le public a accès au centre de contrôle du Quartier des spectacles. Dans la minuscule pièce, sise au 6e étage de la Maison du Festival de jazz, on peut presque tout contrôler : jets des fontaines, sons des hauts parleurs, projections sur les bâtiments ou éclairage. Le tout est rendu possible grâce au réseau de fibre optique de 5km tissé sous le Quartier. IPad à la main, les employés peuvent effectuer les mêmes contrôles en se promenant sur le site.

graffitis rue Boisbriand

Rue Boisbriand

La visite ne se limite pas aux nouveaux bâtiments et aux racoins plus léchés du Quartier des spectacles. La dernière portion est ainsi réservée à la portion plus underground, moins parfaite – même si on précise qu’on investira efforts et argent dans le pôle Quartier latin. La promenade sur la petite rue Boisbriand, derrière le Métropolis et les Foufounes électriques, permet d’admirer les colorées murales de graffitis.

école de design de l'uqam

Des années 1800 aux années 2000

La grande partie de la visite s’effectue à l’extérieur, mais tout au long du parcours, on entre dans certains lieux. De la plus ancienne salle de spectacle encore en fonction au Canada, le Monument-National – où il est possible de visiter la salle lorsqu’il n’y a pas de spectacle – jusqu’à la moins connue et plus récente École de design de l’UQAM (photo) où l’immense escalier de béton accueille les visiteurs. Au Monument-National, l’escalier est tout aussi spectaculaire.

métro saint-laurent boîte protégant les projecteurs d'art numérique

Art numérique

Le Quartier des spectacles a fait de la lumière sa signature. On pense bien sûr aux fameux spots rouges, qui identifient les lieux culturels, et à l’éclairage pour mettre en valeur l’architecture de certains bâtiments, mais on fait aussi la part belle à l’art numérique. Montréal s’est vraiment bâti une niche et ça se voit dans le Quartier. Au métro Saint-Laurent, cette «cabane à oiseaux» protègent les projecteurs qui peuvent ainsi être utilisés à l’année. De nombreuses œuvres d’art numérique ponctuent le parcours des visiteurs.

La visite
Durée: 2 heures, à pied
Horaire: samedi à 10h30 et mercredi à 18h, en français et samedi à 13h30 et jeudi à 18h, en anglais
Tarif: 15$ (12$ pour les aînés, les étudiants et les moins de 14 ans)

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!