L’avenir de la maison Redpath, située sur l’avenue du Musée, à Montréal, est plus incertain que jamais, selon le plus récent palmarès des sites les plus menacés du pays, publié mercredi par Héritage Canada. Plus de 20 ans après avoir été partiellement démolie par son propriétaire, qui caressait des projets de construction en hauteur pour l’endroit, la maison Redpath est toujours laissée à l’abandon. Cette situation lui a valu une place au sein du top 10 des sites les plus menacés d’Héritage Canada.

Il semble toutefois que le dossier soit appelé à évoluer au cours des prochains mois. Helen Fotopulos, responsable du patrimoine au comité exécutif, a indiqué hier qu’un projet a été approuvé en première lecture par les élus de la Ville de Montréal au mois de juillet. Il doit être présenté au public le 24 août. «Le projet proposé prévoit 17 unités de logement, a-t-elle précisé. Les vestiges de la maison devraient être intégrés à la nouvelle cons-truction. Ça fait partie des critères de la Ville.»

Construite en 1886, la maison Redpath est l’un des «rares exemples subsistants d’architecture néo-reine Anne dans le célèbre Golden Square Mile, où l’élite canadienne des affaires vivait», note Héritage Canada. Désertée par la famille Redpath au cours de la Grande Crise du début des années 1930, la demeure, qui n’a jamais été citée à titre de monument historique, est aujourd’hui très mal en point.

Il n’a pas été possible hier d’avoir l’avis de l’organisation sur le projet proposé. Quant à Helen Fotopulos, elle a refusé de se dire soulagée par le projet immobilier qui pourrait enfin faire progresser le dossier de la maison Redpath. «Je serai très vigilante et je n’applaudirai qu’une fois que ce sera terminé.»

Un peu d’histoire

  • 1886 : Construction de la maison Redpath, sise au 3 457, avenue du Musée, par John Redpath, un riche industriel qui a travaillé à la construction du canal de Lachine.
  • 1930 : Les Redpath, comme plusieurs familles du Golden Square Mile, quittent leur résidence dans le sillon de la crise économique.
  • 1986 : Héritage Montréal et Sauvons Montréal obtiennent une injonction pour stopper la démolition de la maison Redpath. Une partie de l’arrière de la demeure est tout de même détruite.
  • 2002 : Héritage Montréal intervient lors d’une réunion de la Commission d’arbitrage de la Ville  de Montréal pour empêcher qu’un permis de démolition ne soit délivré pour la maison Redpath.

Aussi dans Montréal :

blog comments powered by Disqus