Non satisfait des mesures de mise à niveau du tunnel du mont Royal annoncées par l’Agence métropolitaine de transport (AMT) au début du mois de novembre, le Service de sécurité incendie de Montréal (SSIM) a rédigé, dans un document daté du 1er décembre et rendu public lundi soir par le maire, Gérad Tremblay, une liste de demandes visant à sécuriser le tunnel construit en 1918.

Le SSIM a notamment demandé à l’AMT d’assurer une approvisionnement en eau dans le tunnel, de rendre disponibles des extincteurs de grande capacité nécessaires pour combattre un incendie et d’installer un système de ventilation temporaire jusqu’à ce qu’un système permanent soit mis en place, ce qui est prévu à long terme seulement par l’Agence.

Le Service de sécurité incendie recommande également à l’AMT d’évaluer les coûts et les contraintes liées à la construction de sorties de secours dans le tunnel. Présentement, l’infrastructure longue de 4,8 km, ne compte aucune sortie de secours.

L’AMT a confirmé, lundi soir, avoir reçu les recommandations du SSIM. Elle a assuré qu’elle aurait des réponses à fournir aux questions soulevées en janvier.

En novembre, après que plusieurs médias aient mis en doute la sécurité
du tunnel du mont Royal, l’AMT s’était montrée rassurante. Elle avait
tout de même annoncé une série de mesures applicables à court terme qui
lui permettront de mettre à niveau la signalisation et l’éclairage du
tunnel, en plus de bonifier les procédures d’intervention d’urgence.

Lors du conseil municipal de lundi soir, le maire de Montréal, Gérald Tremblay, s’est dit inquiet de la situation qui prévaut dans le tunnel du mont Royal. Le déraillement d’une locomotive bimode à l’approche du quai de la Gare centrale, le 9 décembre, n’a évidemment rien fait pour le rassurer.

M. Tremblay a exigé d’obtenir des réponses à toutes les questions soulevées par le SSIM. Il a également rappelé que la sécurité n’était pas négociable et qu’il ne voulait pas être blâmé pour un incident qui pourrait se produire dans le tunnel. Le maire songerait d’ailleurs à mettre un frein au passage du train de l’Est dans le tunnel du mont Royal jusqu’à ce que tous les questionnements aient été résolus.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!