Le Plan d’action ciblé en itinérance entame sa deuxième année, et l’administration du maire Tremblay dresse un bilan positif des 365 premiers jours de son existence.

L’administration de Gérald Tremblay a annoncé en octobre 2010 une dizaine de chantiers pour venir en aide aux personnes vivant en situation de précarité. « La presque totalité de ces actions ont été mises de l’avant», affirme Jocelyn Ann Campbell, responsable du développement social et communautaire à la Ville, dans un communiqué.

Plusieurs projets d’habitation ont été mis en branle au cours de l’année 2011. Ceux-ci devraient permettre à terme l’ajout de 440 logis pour personnes sans abri aux 1400 déjà disponibles. La Ville a aussi annoncé qu’elle injectera 2 M$ dans un centre de répit et de dégrisement. Ce refuge fonctionnera grâce à des partenariats avec la Société d’habitation de Montréal et l’Agence de la santé et des services sociaux.

La Ville souhaite aussi ajouter deux employés à l’équipe mobile de référence et d’intervention en itinérance, qui comprend pour l’instant six policiers, une travailleuse sociale et une infirmière. Les agents du SPVM affectés à ce regroupement sont formés pour intervenir auprès d’une clientèle atypique. Les décès de l’itinérant Mario Hamel, en juin 2011, et de Farshad Mohammadi, atteint de troubles mentaux, le 6 janvier, avaient mis en lumière le fossé entre les personnes sans abri et les policiers.

Par ailleurs, l’administration Tremblay espère s’entendre avec Québec pour assurer la survie de l’équipe d’intervention et offrir davantage de services aux personnes en crise. Elle compte aussi sur l’implication du gouvernement de Jean Charest pour mener à bien le Programme d’accompagnement justice. Celui-ci permettra à quatre procureurs et à un juge de porter une attention particulière aux personnes itinérantes et ainsi d’éviter les mesures d’emprisonnement et la surjudiciarisation.

Le comité


Un comité stratégique supervise la mise en oeuvre du plan. Il est composé:

  • De représentants de l’arrondissement de Ville-Marie;
  • De la SPVM;
  • Des services centraux de la Ville.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!