Archives Métro Le vérificateur général de la Ville de Montréal, Jacques Bergeron

Pas de controverse en vue après le dépôt lundi du rapport annuel du vérificateur général de la Ville de Montréal, Jacques Bergeron. Des onze arrondissements, où le vérificateur général notait en 2009, une concentration suspecte dans l’octroi des contrats, il n’en reste plus que cinq. De 2006 à 2009, M. Bergeron avait signalé que 21 firmes semblaient s’être réparti le territoire, faussant ainsi le jeu de la concurrence. Ainsi, dans onze arrondissements, un ou deux entrepreneurs raflaient la vaste majorité des contrats de construction.

Le vérificateur note «les efforts considérables de la Ville pour resserrer les contrôles. Toutefois, en 2011, dans l’arrondissement de Verdun l’entreprise Catcan a obtenu six des onze contrats octroyés aux 21 firmes ciblées.

Le vérificateur souligne aussi que des documents sensibles liés au processus d’estimation des coûts circulent trop facilement à la Direction des travaux publics, ce qui augmente les risques de fuites et de favoritisme. Il note aussi qu’une grande majorité des contrats octroyés dépassent de plus de 10% les estimations initiales de la Ville.

Autre problème des quatre arrondissements étudiés: aucun n’était capable de localiser sur leur territoire les logements posant des problèmes de salubrité. Le vérificateur relève aussi que dans plusieurs des édifices de la ville la sécurité est déficiente, les portes sont parfois laissées déverrouillées et la gestion des clés et des cartes d’accès est inexistante.

Le vérificateur présentera son rapport mardi avant que son contenu ne soit débattu par les élus, lors du conseil municipal.

Le cas TELUS
Trois ans après l’octroi d’un contrat de 100 M$ à TELUS pour le téléphonie et le transfert de données, plusieurs des problèmes ne sont toujours pas résolus et le projet pourrait dépasser l’enveloppe initialement prévue.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!