©TC Média Alain Gaudreau Le samedi 30 juillet, l’attente pour traverser le poste de péage était de 33 minutes.

Les utilisateurs du poste de péage de l’autoroute 30 doivent s’armer de patience. Le flux de circulation depuis le début des vacances est supérieur à l’habitude. Cela provoque plusieurs minutes de retard pour les automobilistes qui décident d’utiliser cette voie de contournement.

Le poste de péage de l’autoroute 30, situé à l’ouest du pont Serge-Marcil, comporte sept voies dans les deux sens. Cependant malgré l’affluence, seulement trois voies en chaque direction peuvent être utilisées pour payer son passage en argent comptant.

Si certains automobilistes voient cette situation comme étant un incitatif de NA-30 afin de promouvoir son transpondeur, la direction du poste de péage assure qu’il en est tout autre. Chez NA-30, on explique que la configuration du poste de péage ne peut être changée même si le nombre d’utilisateurs est plus élevé qu’à l’habitude. On parle parfois de 30 minutes d’attente avant de pouvoir payer le passage.

Bien informé de la situation, Claudel Tchokonte, directeur financier pour NA-30 confirme que l’achalandage au poste de péage a considérablement fait un bond depuis un certain temps. L’homme assure que cela est dû à plusieurs facteurs.

«Les gens se déplacent plus en période estivale, mentionne M. Tchokonte. Également, comme le dollar canadien est en baisse, cela a pour effet que plusieurs touristes en provenance des États-Unis passent au poste de péage chaque jour. Nous croyons qu’à la fin du mois d’août, tout sera rentré dans l’ordre.»  

En plus des raisons mentionnées ci-haut, Claudel Tchokonte fait aussi mention des nombreux chantiers que les gens souhaitent éviter. «Le pont Mercier est difficile. Celui de l’Île-aux-Tourtes également. Il y a des travaux partout donc, les gens les évitent en passant par le poste de péage. Un passage par ici est souvent beaucoup plus simple, mais cela cause parfois des bouchons de circulation.»  

Comme quelques utilisateurs ragent devant la situation, il est possible de croire que certains seront attirés par un passage sur le boulevard Mgr-Langlois afin d’éviter l’attente. «Ce n’est pas notre souhait, mais nous savons que cela peut arriver, confesse le directeur financier. C’est involontaire de notre part. Je le répète, nous ne pouvons modifier notre façon de faire et d’accueillir la clientèle. Notre souhait est que l’automobiliste passe le plus rapidement possible afin qu’il ait le gout de repasser souvent par le poste de péage. Malheureusement en ce moment, il y a de l’attente pour les gens qui paient en argent comptant.»

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!