Le gouvernement fédéral souhaite implanter une «stratégie nationale» pour la lutte contre la radicalisation menant à la violence.

Le ministre fédéral de la Sécurité publique, Ralf Goodale, a d’ailleurs rendu visite au Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence de Montréal, lundi, en disant souhaiter s’en inspirer.

Accompagné du maire de Montréal, Denis Coderre, ainsi que du ministre québécois de la Sécurité publique, Martin Coiteux, M.Goodale a fait savoir que certaines universités au pays ainsi que certaines villes, comme Montréal, avaient des initiatives qui étudient le problème de la radicalisation. «Mais au niveau national, nous n’avons pas de cohésion ou de stratégie pour attaquer ce problème», a-t-il fait part, mentionnant que le premier ministre avait réservé un budget de 35 M$ sur cinq ans, à compter de 2016-2017, et 10M$ par année par la suite, pour faire face à cet enjeu.

Il a rappelé que les «événements des dernières semaines», faisant notamment référence à l’attaque terroriste déjouée par la Gendarmerie royale du Canada (GRC) en Ontario, «a démontré que nous avons besoin d’être meilleurs pour comprendre et agir en réaction au problème sérieux de radicalisation menant à la violence», a-t-il affirmé.

Avec le budget mis de côté, le gouvernement fédéral souhaite «supporter la recherche, les meilleures pratiques et s’assurer que le Canada soit parmi les meilleurs au monde pour comprendre la radicalisation, c’est-à-dire comprendre qui y est vulnérable, les causes, les messages qui incitent les personnes à adopter ces comportements vicieux et quelles sont les techniques pour contrer ces actions».

Le ministre Goodale dit vouloir s’inspirer notamment de l’initiative du Québec et de la Ville de Montréal avec son centre de prévention. «Nous voulons coordonner ces efforts au niveau national, nous voulons développer un centre d’expertise national qui peut rassembler toutes les meilleures initiatives à travers le pays», a ajouté le ministre.

Le maire de Montréal et le ministre québécois de la Sécurité publique se sont réjouis de la visite du ministre Goodale au centre de prévention à Montréal. «M.Goodale, tout comme M.Coiteux et moi-même avons à cœur tout cet agenda de prévention», a mentionné M.Coderre.

Les trois politiciens n’ont pas répondu aux questions des journalistes.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!