MONTRÉAL — Les réactions n’ont pas tardé à l’annonce de la mort du député libéral d’Ottawa-Vanier, Mauril Bélanger, mardi soir.

«C’était un vrai. Il n’était pas seulement imposant physiquement mais lorsqu’il prenait la parole, il s’imposait par la logique de ses propos, par la force de ses propos», a témoigné son collègue de Honoré-Mercier, Pablo Rodriguez, à La Presse canadienne.

M. Rodriguez a décrit Mauril Bélanger comme un «battant».

«Il prenait une cause et la défendait jusqu’au bout», a-t-il ajouté.

La mort de M. Bélanger a été annoncée par le premier ministre Justin Trudeau, mardi soir. Le député souffrait de la sclérose latérale amyotrophique (SLA), communément appelée maladie de Lou Gehrig.

«Toute la famille parlementaire pleure ce grand ami, ce député infatigable et ce courageux combattant», a écrit M. Trudeau.

De nombreux collègues ont aussi réagi sur les réseaux sociaux.

Le ministre de la Sécurité publique Ralph Goodale a même publié des gazouillis dans la langue de Molière pour rendre hommage à M. Bélanger. «Attristé d’apprendre du décès de mon collègue passionné (qui était aussi un) parlementaire superbe, Mauril Bélanger. Repose en paix, mon ami!», a-t-il écrit.

Selon lui, les combats du député pour les droits linguistiques et pour l’égalité des femmes feront son héritage.

Quant au ministre des Transports Marc Garneau, il a écrit, lui aussi sur son compte Twitter: «Bonsoir cher ami Mauril Bélanger. Je célèbre ta vie et ta grande contribution à notre pays et à la Francophonie».

La ministre du Patrimoine Mélanie Joly s’est même engagée à «travailler fort pour défendre et promouvoir ton legs».

Les adversaires politiques de M. Bélanger se sont joints au concert d’éloges.

La chef de l’Opposition et chef intérimaire du Parti conservateur, Rona Ambrose, a dit que «Mauril était un ami et un grand parlementaire».

«Il me manquera. C’était un homme bon», a-t-elle ajouté.

Le chef du Nouveau Parti démocratique Thomas Mulcair s’est dit «attristé d’apprendre le décès de Mauril Bélanger». Il a rappelé que le député était «bien aimé et fort respecté de ses collègues».

Le Bloc québécois a lui aussi rendu hommage en écrivant: «la francophonie vous remercie M. Mauril Bélanger. Vous nous aurez marqués par votre courage et votre résilience».

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!