VANCOUVER — Le résidant de la Colombie-Britannique arrêté en 2015 pour allégations de terrorisme, Othman Ayed Hamdan, ira directement en Cour à la fin du mois, a indiqué mardi le Service des poursuites pénales du Canada (SPPC).

Aucune audience préliminaire ne sera nécessaire, a précisé une porte-parole de SPPC, Elizabeth Armitage.

Othman Ayed Hamdan a été arrêté à Fort St. John, où il réside, en 2015. Il est soupçonné d’avoir publié du contenu propagandiste du groupe armé État islamique (ÉI) en ligne.

Ces publications incluent des incitations à tuer au nom du jihad accompagnées d’instructions, selon un communiqué diffusé par la Gendarmerie royale du Canada (GRC) à l’époque. Ces allégations restent à être prouvées en Cour.

Au départ, M. Hamdan faisait face à trois chefs d’accusation devant un tribunal provincial, mais son dossier a été transmis à la Cour suprême de la Colombie-Britannique. Les allégations initiales ont été suspendues et remplacées par de nouvelles, a expliqué Mme Armitage.

M. Hamdan est maintenant accusé d’avoir conseillé de commettre un meurtre, une attaque sanglante et un méfait au nom d’un groupe terroriste. Une accusation d’avoir donné des instructions sur la façon de procéder pèse également contre lui.

La cause devrait être entendue à Vancouver le 26 août.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!