MONTRÉAL — D’autres journées de grève pourraient bientôt toucher des hôtels dans lesquels la CSN a des membres. Ces syndiqués seront appelés, au cours des prochains jours, à se doter d’un autre mandat de cinq jours de grève.

Deux assemblées générales sont prévues, vendredi prochain à Montréal et à Québec, pour réunir les syndicats des hôtels visés, a indiqué lundi au cours d’une entrevue à La Presse canadienne Michel Valiquette, trésorier de la Fédération du commerce de la CSN.

À ce jour, ces syndicats s’étaient dotés d’un mandat de trois journées de grève. Il y a eu débrayage général d’une journée dans 10 hôtels de Montréal et de Québec, vendredi dernier, mais certains syndicats avaient aussi entamé le reste de leur mandat de grève de trois jours.

Cette nouvelle banque de cinq journées de grève «ne remplace pas la banque de 72 heures qui avait été votée préalablement; les journées s’ajouteront si les 72 heures n’ont pas été utilisées à ce moment-là», a expliqué M. Valiquette, qui est responsable du secteur du tourisme à la Fédération du commerce de la CSN.

Les hôtels visés par le mouvement de débrayage sont, à Québec: le Hilton, le Delta, le Classique et le Pur. Dans la région de Montréal, il s’agit des hôtels Lord Berri, Bonaventure, des Gouverneurs Place Dupuis, Holiday Inn de Laval, Hilton de Laval et Quality Suites de Pointe-Claire.

À Sherbrooke, les syndiqués de l’hôtel Quality se sont aussi dotés d’un mandat de grève, mais général et illimité — qu’ils n’ont pas encore exercé.

Chaque syndicat demeure autonome dans l’exercice de ses moyens de pression, bien qu’il s’agisse d’une négociation coordonnée, a noté M. Valiquette.

Depuis le début de cette négociation coordonnée, deux ententes de principe ont été conclues, au Marriott Château Champlain et au Ritz-Carlton, tous deux situés au centre-ville de Montréal.

M. Valiquette s’attend à ce que d’autres ententes soient conclues au cours des prochains jours. «On a une semaine de négociation fort occupée cette semaine. On s’attend à ce que les règlements ‘tombent’ au courant de la semaine. Mais on ne veut pas poursuivre encore cette négociation-là en octobre et en novembre, donc on intensifie les moyens de pression à ce moment-ci, puisque notre rapport de forces se situe maintenant.»

Cette négociation coordonnée de la Fédération du commerce de la CSN concerne 25 hôtels dans l’ensemble du Québec. Une dizaine de ces syndicats se sont dotés d’un mandat de grève jusqu’ici. Les autres ne l’ont pas fait encore. «Ils n’ont pas encore obtenu leur droit de grève, compte tenu de l’échéance de leur convention collective», a expliqué M. Valiquette.

Les deux ententes de principe prévoient des augmentations de salaire de 3, 3, 3 puis 4 pour cent pour la quatrième année du contrat de travail. De même, des améliorations ont été obtenues au chapitre des indemnités de vacances et des compensations lors de pertes d’emplois pour cause de changements technologiques ou de fermeture de département.

M. Valiquette souhaite maintenant étendre ce règlement aux autres hôtels qui sont visés par cette négociation coordonnée.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!