TOBIQUE, N.-B. — Les membres de la Première Nation malécite de Tobique, dans l’ouest du Nouveau-Brunswick, ont approuvé par référendum une entente conclue avec le gouvernement fédéral visant à régler une vieille revendication territoriale.

Selon le conseil de bande, 864 citoyens ont voté pour l’entente, alors que 186 l’ont rejetée. Il s’agit donc d’un appui de 82 pour cent.

Il a été impossible de joindre le chef Ross Perley ou d’autres membres du conseil, jeudi.

Le projet de règlement prévoit une compensation de 39,2 millions $ pour un territoire de plus de 4000 hectares que le gouvernement fédéral s’était octroyé il y a plus de 100 ans.

Chaque membre de la collectivité de Tobique recevra au moins 13 500 $. Par ailleurs, une part d’environ 20 pour cent du règlement de 39,2 millions $ sera consacrée à des projets dans la communauté.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus