AP

Le philosophe Charles Taylor est le premier récipiendaire du prix Berggruen qui récompense un penseur dont les idées ont une grande importance pour la compréhension et l’avancement de l’humanité. Ceci est accompagné d’une bourse de 1 M$.

L’Institut Berggruen, situé en Californie, a été fondé en 2010 par l’investisseur et philanthrope américano-allemand Nicolas Berggruen. L’organisme dit vouloir «développer des idées fondatrices qui serviront à transformer les institutions politiques et sociales». Elle remet son prix pour la première fois cette année.

Connu pour avoir mené avec le sociologue Gérard Bouchard la Commission de consultation sur les pratiques d’accommodement reliées aux différences culturelles en 2007, le philosophe né à Montréal est bien connu sur la scène internationale pour ses livres, notamment The Explanation of Behaviour, Les sources du moi : La formation de l’identité moderne et Multiculturalisme : Différence et démocratie.

L’Institut Berggruen identifie M. Taylor comme «un des plus éminents philosophes du monde». «Il a été une des voix les plus fortes pour l’unité du Canada et la préservation du caractère distinct du Québec», indique le communiqué du groupe de réflexion.

«Le travail de Charles Taylor relie l’éthique, la philosophie politique et la philosophie anthropologique pour répondre à des questions centrales de la vie publique et privée», juge le président du jury du prix Berggruen, le professeur de philosophie à l’Université de New York, Kwame Anthony Appiah.

Pour sa part, le fondateur de l’institut, Nicolas Berggruen, décrit M. Taylor comme un «récipiendaire brillamment approprié». «Il a changé la façon dont des gens partout dans le monde réfléchissent sur certaines des questions les plus fondamentales de la vie», dit-il.

 

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus