Sean Kilpatrick Sean Kilpatrick / La Presse Canadienne

OTTAWA — Des membres d’élite des Forces armées canadiennes passent de plus en plus de temps sur la ligne de front, en Irak, et ont participé à des combats armés contre les insurgés de Daech (le groupe armé État islamique) au cours des derniers mois.

Le brigadier-général Peter Dawe, commandant adjoint des forces spéciales, a indiqué jeudi que cette période additionnelle sur la ligne de front s’expliquait par le fait que les alliés kurdes ont besoin de moins de formation.

Les soldats canadiens apportent donc de l’aide et des conseils aux Kurdes, alors qu’ils mènent des attaques contre les combattants de Daech, a précisé M. Dawe.

Les troupes ont dû répondre par les armes à plusieurs occasions, soit pour se protéger eux-mêmes ou pour aider les forces alliées.

Le brigadier-général Dawe souligne qu’aucun Canadien n’a été tué ni blessé dans les récents combats.

Le Canada a envoyé quelque 200 soldats des forces spéciales pour aider les militaires kurdes à combattre Daech dans le nord de l’Irak.

Peter Dawe a fait ces commentaires au moment où la mission canadienne contre Daech entre dans sa troisième année.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus