Archives Métro Régis Labeaume

Le maire de Québec, Régis Labeaume, appelle les femmes victimes d’une agression sexuelle à dénoncer leurs assaillants, dans la foulée de la quinzaine d’agressions sexuelles alléguées à l’Université Laval survenues ce week-end.

«J’invite toutes les femmes à dénoncer. Et même celles pour qui c’est arrivé il y a des années. La seule façon que ça cesse, c’est que les hommes aient peur», a martelé le maire.

Ce dernier n’a pu être au rassemblement de mercredi soir en raison d’un voyage à Ottawa où il rencontrait ses homologues canadiens et des représentants du gouvernement fédéral. «J’aurais été là si j’avais pu y être», a-t-il soutenu.

Alice, une jeune femme, a affirmé à ce rassemblement avoir porté plainte à la police pour une agression subie par un député provincial. La police n’aurait pas donné suite, selon elle. Le maire n’a pas voulu se mouiller. «Ce sont des allégations, moi je ne suis pas au courant. La police de Québec sait qu’ils doivent prendre ça au sérieux.»

Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) a émis un communiqué en fin de journée jeudi afin de confirmer avoir bien reçu la plainte d’Alice, en mars dernier.manifestations université Laval

Le dossier a ensuite été transmis à la Section des enquêtes pour traitement et analyse en profondeur par un enquêteur spécialisé en la matière. Le SPVQ affirme que les enquêteurs ont contacté la plaignante à plusieurs reprises.

«Le Service de police de la Ville de Québec accorde une grande importance aux personnes qui dénoncent des gestes à caractère sexuel, sans égard au statut de l’individu qui porte plainte ou de l’individu suspect. Ça fait partie de nos valeurs d’être à l’écoute des victimes et leur sécurité est toujours au cœur de nos préoccupations», mentionne dans le communiqué l’inspecteur Sylvain Gagné, qui commande la section des enquêtes.

Le SPVQ rappelle à toute personne qui serait victime d’une infraction de nature sexuelle l’importance de dénoncer la situation en s’adressant à un membre du personnel policier ou en composant le 9-1-1.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus