THE CANADIAN PRESS Des comprimés de Fentanyl.

VANCOUVER — Le nombre de surdoses mortelles en Colombie-Britannique pour les neuf premiers mois de 2016 a dépassé le total de l’an dernier, a rapporté le ministère de la Sécurité publique de la province, jeudi.

Depuis le début de 2016, le bilan s’élève à 555 morts, alors que 508 cas avaient été comptabilisés pour toute l’année 2015.

Le fentanyl est la substance la plus souvent en cause, souligne le ministère. Dans plus de 60 pour cent des cas mortels, des traces de l’opioïde ont été retrouvées.

Le bureau du coroner de la Colombie-Britannique presse les consommateurs de drogue de prendre des mesures pour réduire les risques, notamment en ne consommant pas seuls. Avoir sur soi de la naloxone — substance permettant d’atténuer ou de renverser les effets d’une surdose — est une autre précaution mentionnée.

Plus tôt cette année, le gouvernement provincial a décrété l’urgence sanitaire, qualifiant d’alarmant le nombre de décès causés par des surdoses.

Un groupe de travail mixte a alors été mis en place pour prévenir les surdoses et intervenir. Cette équipe est notamment formée d’employés du système de santé de la province et du directeur des services de police.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus